Chronique

TAD MOROSE - MODUS VIVENDI / CENTURY MEDIA 2004

Voici le retour de nos petits suédois de Tad Morose un an et demi après le très bon ‘matters in the dark’ pour un nouvel opus ‘modus vivendi’
Cela fait presque dix ans que ce groupe existe et passe inaperçu en France (comme malheureusement beaucoup) mais bon je vais essayer de vous faire découvrir ce groupe et si possible l’aimer.
A noter une superbe pochette vraiment très bien faite.
Aller c’est parti pour 46 minutes de bon power heavy métal.
« Anubis » ouvre les hostilités par un très bon riff égyptien, le style ne change pas par rapport à son prédécesseur : site plus haut, la voix puissante de Urban Breed fait toujours autant mouche même si je la trouve un poil en retrait.
« No mercy » accentue le coup de grâce ça sent le bon gros opus, les musicos ont la forme, les riffs sont bon, puissants, bien ‘dans ta gueule’
Et on poursuit sans perdre le rythme : « afraid to die » est lui bien lourd à noter les bons refrains à chaque fois bien trouvés, quel bonheur d’écouter un groupe de cette qualité pas trop démonstratif, créatif et sympa.
« cleary insane » speed comme un fou malheureusement la voix est perdue derrière le mur de guitare qui écrase tout sur son passage. Dommage la mélodie vocale semble plutôt bien.« cyberdome » heavy et mid tempo donne droit à un passage calme acoustique et aussi un joli passage vocale.
Encore du joli refrain avec « take on the world » toujours dans la pure ligné heavy power ben oui on n’a pas changé d’un millimètre notre route et c’est tant mieux.
« mother shipthones word » est bien speed à l’Allemande le refrain aussi tout en gardant la patte Tad Morose.
« unwelcome guest » commence assez sombrement avant que n’arrive une gratte et une voix plutôt agressive (je pense qu’ils sont pas content). Enfin quoi qu’il en soit c’est encore un bon morceau couillu qui en ressort.
Passage plus mélodique avec « life in a lonely grave » les riffs lourds sont accompagnés d’une mélodie vocale calme et lyrique pendant 7’15 du plaisir rien d’autre.
Pour finir c’est « when the spirit rules the world » rien de plus qu’au part avant si non une très bonne chanson inspirée orientale et un très bon solo.
Une belle fin plein de mélodie.
Conclusion un très bon opus aussi bon si ce n’est supérieur que ‘matters in the dark’ avec toujours de bons solos et de bonnes chansons à se mettre sous la dent.
Vous aimez Brainstorm, Symphorce, Nocturnal Rites ? Ce groupe est fait pour vous.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe : site officiel de Tad Morose
Vues : 1288 fois