Chronique

BAD HABIT - ABOVE AND BEYOND / AOR Heaven 2009

Après 4 nouvelles année d’absence les Suédois de Bad Habit reviennent en ce tout nouveau début d’année nous proposer donc leur 7eme album en 23 ans de carrière.

Evoluant toujours dans de l’AOR, « I don’t want you » confirme cela, et même si ces dernier temps ce style m’avait quelque peu gonflé ; j’avoue que là ça me semble pas mal du tout. Malgré un début très doux, avec cet esprit nian nian, la suite est bien mieux, aidée par un refrain énorme. Un titre qui permet de bien anticiper la suite, « Just a heartbeat away » d’ailleurs plus rock, est un parfait exemple. Quelques ressemblances avec les Allemands de Fair Warning, se font sentir. Par contre ici c’est l’inverse la chanson se ramollit au fur et à mesure, sans forcément devenir chiante, il faut dire que les belles mélodies et la voix prenante de Bax Fehling aide bien à ça.
Bon « Don’t want to say goodbye » va définir la suite de cet album en espérant qu’elle soit bonne. Ce que je craignais est compromis pour mon plus grand plaisir. Ici point de ballade, mais un bon titre rythmé, qui nous fait chanter à tue tête. Finalement ce petit album se laisse écouter avec un plaisir certain et même nous donne le sourire, quelle bonne surprise. L’acoustique « Let me be the one » donne droit à notre première ballade formatée au possible. Un doux moment sans plus.
« A lot of learn » débute comme le magnifique ‘With or without you’ de U2, sans arriver à la cheville du monument des Irlandais. Cette mélodique chanson passe bien, mais commence à faire descendre l’album en intérêt. Par contre la heavy « I believe » même si elle semble déjà entendue remet du baume au cœur. Une fois de plus la ressemblance avec Fair Warning se fait présente mais bon…
Un bon rock qui pulse bien avec « Above and beyond ». Un mid tempo viril qui laisse apercevoir quelques modernités dans ce schéma plus que classique mais toujours aussi efficace. Un petit « My confession » mélodique et rythmé qui poursuit les bonnes idées ainsi que les bonne sensations, on est loin du non intérêt, je ne dis pas non plus que l’album est indispensable, mais il fait beaucoup de bien, et ça c’est important.
« Let me tell you » plus calme reste un bon moment, où une fois de plus les mélodies sont recherchées, et toutes aussi dociles, tout comme « Surrender » qui elle est bien plus mélodique limite ballade. On se laisse, prendre au jeu de ces jolies mélodies qui nous bercent gentiment. On sent le savoir faire.
« Calling your name » poursuit dans la même veine, ce qui je l’avoue commence à faire, même si elle est superbe et rappelle quelques pépites de Journey ! Peut être bien le meilleur single de l’album ! Tient une autre ballade, pour « Never gonna give you up », qui fait un peu trop là. Etant bien trop et sans plus, elle se fond dans la masse, il n’en ressort rien.
On termine quand même par « I need someone » qui bouge un peu plus. Une sorte de single radio formaté qui fait son effet sans crier au génie non plus.

Conclusion : un album bien sympathique que voici, même s’il reste réservé aux fans du style. Un bon moment de bon AOR pas chiant pour un sous, qui comblera vos écoutes.

 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe : Site officiel de Bad Habit
Vues : 1004 fois