Chronique

LETHARGY - PURIFICATION / Firebix Records 2009

C'est avec un son sourd de guitare que Lethargy entame son nouvel album avec puissance aussi bien instrumentale que vocale. En effet, "Stealth" nous expose en premier lieu une ambiance sombre et bien lourde. Morceau très accrocheur en cette première écoute de l'album que je trouve un peu court, néanmoins.

"Innoncence Serene" montre en revanche plus d'énergie et se montre très agréable à écouter en particulier le refrain que je trouve très mélodique. Une rythmique qui reste très lourde mais qui se fait appréciée dans ce second morceau.
Je continue donc cette écoute avec "Lost Adoration" dans un style assez rock loin d'être désagréable. D'un point de vue vocal, je ne trouve ça pas mal du tout, surtout lors des interventions de secondes voix.
Des sons de guitares très stridents entament "Ideal Orphans" dans une atmosphère similaire aux derniers morceaux. Morceau que je trouve un peu répétitif sur les bords quoi que pas mauvais.

Nous continuons donc avec "14:9" dont j'apprécie particulièrement le début qui se montre plus "pêchu" que le reste de l'album donnant une touche particulière à ce morceau. En revanche je reprocherai à ce morceau d'être un eu "léger" sur le refrain qui donne un aspect "métal" pour fillette et qui de plus lors du solo, ralenti brusquement et cela fait franchement brouillon.
"Convinient Ignorant Amnesia" poursuit dans l'esprit rock qui se fait apprécié ici. De plus son solo plus mélodique que les autres lui donne une image plus agréable quoiqu' un peu court.
Douces mélodies de guitares acoustiques font débuter "I See Man's End Is His Construction" mais nous retrouvons vite les distorsions pour la suite du morceau, que je trouve très agréable et dont l'atmosphère est presque reposante (ce n'est pas forcément un terme parfait pour ce type de musique...).
"Inertia" commence avec une rythmique très lourde que j'aime beaucoup à ce stade de l'album mais cette chanson se montre assez vite répétitive à mon regret, heureusement que le groupe se rattrape sur un solo un peu plus élaboré que les précédents.
Une rythmique très entrainante entame "Bleachin' Bones" mais qui retrouve assez vite un aspect lent. Malgré tout le morceau reprend parfois des aspects plus "pêchus" qui le rendent plus "rock".

Voici donc désormais la chanson qui donnera son nom à l'album : "Purification", qui se montre en effet différente des autres morceaux avec une ambiance un peu plus "heavy", lourde. Des mélodies très agréables, je comprends pourquoi l'album porte le nom de cette chanson, en effet, elle est pour moi la meilleure, ou du moins elle ressemble moins aux autres. Un solo très entrainant qui se fait très apprécié avec un break qui lui donne plus de caractère encore, suivi d'une rythmique "couillue" qui confirme cette sensation.
Et je termine donc l'écoute de cet album sur "Fragile Crystal Dream", petite balade qui boucle cet album avec douceur mais qui est vraiment très agréable par la douceur du chant et les lignes de piano. Belle manière de boucler cet album.

Pour conclure, je trouve cet album un peu répétitif sur les bords, quoique quelques éléments sortent un peu de l'ordinaire et lui donne un aspect plus agréable. Un album sympa, mais sans plus.
 
Critique :
Note : 6/10
Site du groupe :
Vues : 980 fois