Chronique

THE ETERNAL - KARTIKA / Firebox records 2009

Une drôle d'atmosphère, de drôles de sons, de l'énergie, voici le cocktail qu'a choisi The Eternal pour le début de leur nouvel album "Kartika" avec pour première chanson "Silence". Un morceau vraiment agréable à écouter, en effet, la voix, les instrus, tout est génial en ce début d'album. Des bonnes mélodies qui gardent une puissance non négligeable. Un solo fait de sons plus ou moins étranges qui donnent un style tout à fait particulier mais loin d'être désagréable. Cela commence très bien !
"Without Reason", comme son prédécesseur, est un morceau particulièrement mélodique et agréable. Je maintiens que la voix est délicieuse et fait parfois penser un peu au chanteur de Kamelot par avis personnel. Un solo aussi génial que je précédant, rien à redire.

Nous poursuivons avec "Lost Our Way" qui commence dans une atmosphère assez douce qui donne beaucoup de charme à ce morceau. Quelques passages plus dynamiques le rendent d'autant plus intéressant... Un solo doux et lent, très agréable avec quelques nappes au piano, vraiment ineffable !
Puissance des guitares, mélodies entrainantes font débuter "Self Inflicted" avec un refrain qui a vite fait de vous rester dans la tête. Petits break sympathiques mais on reste en revanche un peu sur notre fin...
Suite avec "Blood" qui commence avec des mélodies orientales auxquelles viendront se mêlées les guitares et autres casseroles nommée batterie sur ce morceau atteignant presque les 10 min. Break aux guitares acoustiques, reprises en disto, tout est parfaitement maîtrisé et agréablement interprété tout particulièrement le refrain qu'on se surprend à fredonner au bout d'une écoute...

Un commencement très doux pour "A Pale Reflection" mais dont la distorsion de nos amies les guitares électriques viendront vite rattraper cette douceur mais pas de regret vu les mélodies génialement agréables. Un solo suivit d'un cœur loin d'être désagréable avec des passages énergiques rejoint par un chanteur très en forme qui nous montre la force et en même temps la douceur de sa voix.
"Sunshine" prend le relais avec un début au piano dans une atmosphère très douce et calme. "I've seen with open eyes this endless dream with bluest skies"... Petit solo très simple et doux, un tableau parfait de la balade type !
Puis nous continuons avec "Illuminate" qui débute au piano suivi des guitares dont on remarquera l'influence assez rock. Un morceau énergique et très intéressant au niveau du solo.

"Walk Beside You" débute avec un son très sourd pour les instruments, mettant en valeur la voix ce qui est loin d'être désagréable avec de plus une voix féminine en backing vocal qui donne un effet vocal excellent. Un morceau particulièrement excellent à mon avis.
Intervient désormais la chanson qui a donné son nom à l'album, "Kartika" débute sur des mélodies très orientales très sympathiques, donnant charme à cette chanson. Une atmosphère dont la tension monte sur ce morceau entièrement instrumental.
"Means For An Ending" commence avec une atmosphère un peu rock sur les bords très sympathique et avec des mélodies entrainantes. Quelques sons "étranges" ajoutés au tout rendent ce morceau d'autant plus intéressant quoique parfois la voix se fasse un peu molle.
Je termine l'écoute de cet album avec "Brighter Day" qui débute très lentement voire trop lentement avec une voix étouffée la rendant trop molle à mon goût mais heureusement, le groupe se réveille et retrouve son énergie habituelle pour terminer cet album en beauté.

Conclusion : un album très sympathique, sortant relativement de l'ordinaire, à se procurer !
 
Critique :
Note : 8.5/10
Site du groupe :
Vues : 920 fois