Chronique

SHE SAID DESTROY - THIS CITY SPEAKS IN TONGUES / Tabu Recordings 2008

"Mais qu'est-ce qu'elle dit ???"

"Elle a dit : DETRUIT !!! C'est pourtant clair grand-père !!!!"

-le public applaudit-

Waaah… mais qu'elle introduction dés plus enivrante pour vous chroniquer la dernière bombe venue de Norvège !!! Ce quartet furieux nous gratifie déjà de leur deuxième concrétisation officielle après un "Time Like Vines" dés plus méphistophélique. "This City Speaks
In Tongues"
arrive donc à point nommé pour enfoncer le clou et prouver que ce talentueux groupe pourra encore vous surprendre.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce groupe, il faut juste rappeler que nous avons à faire à un quatuor mené ici par un chanteur gratteux qui m'a simplement laissé sans voix, tant la complexité de ses affaires atteint des sommets. Outre le fait que le dit groupe souffre d'une qualité technique irréprochable (voir l'intro de "We Will Never Learn", véritable pain béni pour les batteurs fans de mesures composées), SHE SAID DESTROY est un véritable melting pot de styles extrêmes et ajoute une touche free jazzy, très bien amenée, qui colle parfaitement à l'ambiance délurée du combo. Sans parler d'étiquettes, on pourra s'emporter à dire que leur musique fera le bonheur des fans de Death Métal progressif.

Dés les premières notes, l'accent sera mis sur la puissance et l'énergie, le premier morceau est un condensé de riffs et de rythmes ultra puissant. Presque Black Métal, l'introduction pourra en dérouter certains, mais passé la minute, un habile arrangement vous emportera vers ces méandres complexes, marque de fabrique du groupe, et ainsi vous faire retomber sur vos pattes. Oui, c'est bel et bien le nouvel album de SHE SAID DESTROY, et ils sont en forme !

Décrire la musique de ce combo sera une mission ardue tant les rythmes impairs et cassure en tout genre interviendront à touts moments. Mais malgré tout, ce groupe arrive à créer des ambiances malsaines et surprenantes a souhaits et toujours bien écrites. Grâce aux talents et à la complémentarité des deux guitaristes, à aucun moment vous vous ennuierez. Pour la voix, elle passera du guttural au hardcore en passant par le Death avec une facilité déconcertante à croire que nous sommes en présence de deux chanteurs bien distincts. Ce guitariste est carrément hallucinant sur scène et porte tout le groupe a bout de bras.

Oui, ce groupe est ultra intéressant. Non, ce n'est pas "un" de ces groupes de Death sans intérêt aucun. Pour un deuxième album signé, nos gars ont bien confirmé leurs talents et rentreront vite dans le panthéon des incontournables. Au vu de leur technicité et surtout de leur originalité, SHE SAID DESTROY ne va pas tarder à faire parler de lui. Je vous le dis, skud à écouter d'urgence !!!


Tracklist : This City Speaks In Tongues / We Will Never Learn / An Age Of Leeches / Tea And Toast At The Very End Of Time / No Zen / I Love This Place / Consider This A Warning / Servitude
 
Critique :
Note : 8/10
Site du groupe : site du groupe
Vues : 1064 fois