Chronique

THE VERY END - VS LIFE / DOCKYARD 1 2008

Mesdames et messieurs, un combo teuton vient de sortir sa première galette, fraîchement pondue fin 2008 après deux démos sorties en 2005 et 2007. Me renseignant un peu sur le net, les critiques sont unanimes, semble-t-il, THE VERY END annonce le renouveau du thrash death mélodique allemand avec son premier opus « Vs LIFE »
Donc, vite fait, on va écouter ça et voir si, effectivement, le quintet va être à la hauteur des éloges suscitées.

D’entrée de jeu, on a du gros gros gros son !!! Là, y’a pas à tortiller du cul pour chier droit, c’est du pur thrash, sans concession. Tout est réuni, grosses guitares, de la double en veux-tu en voilà, tempos rapides, la voix qui arrache bien les tripes. Ca sent bon la furie !! Pourvu que ça dure.
Tout se déroule à merveille, des mises en place qui dépotent, les riffs sont vraiment efficaces, les parties de batterie envoient le steak, un GROS son de basse qui pousse au cul et un chant vraiment thrash avec même des intonations black / death, on est en présence d’un excellent produit semble-t-il. Ca fait du bien d’entendre de l’énergie pure sans bride aucune, ça commençait à se faire rare.
L’album suit son cours et c’est un pur régal. On ne tombe pas dans la monotonie d’un groupe de thrash qui envoie tout le temps et qui, limite, lasse. Là, ça bouge, on a des morceaux mid tempo, low tempo, des gross riffs néo metal / fusion, puis des envolées de guitare, un chant clair, black, death, thrash. Certains refrains sont à la limite de la pop tellement les chœurs sont travaillés et sont accrocheurs. L’exploration des styles est poussée jusqu’au heavy, à des passages sons clairs judicieusement trouvés et interludes instrumentaux intelligents et magnifiquement interprétés.

Je tiens à congratuler tout particulièrement les arrangements car même si tout le monde sait que, dans le métal, la basse ne sert à rien. Là, je me fais pote avec tous les bassistes de métal du monde!!!! Quand je dis "ne sert à rien", j'entends qu'elle est souvent en arrière plan, hein!!!! HUMOUR! Bref, dans cet album, la basse est excessivement présente, avec un gros son à la fois rond et agressif, donc un grand bravo au mixage.
Sans donner dans l’analyse exhaustive de l’album, j'ai trouvé un album vraiment plein, les compositions sont riches, variées, pleines d'influences diverses, tous les styles de métal sont arrosés. Un son propre mais qui n'a pas perdu en énergie, tous les instruments sont vraiment présents et très très bien sonorisés. Quant à la qualité des musiciens, vraiment rien à redire, ça joue dans tous les registres, l'interprétation est d'une qualité rare. Un produit réellement satisfaisant, toutes mes félicitations les gars, les critiques et les éloges étaient amplement méritées.

Bon pour finir sur une analyse moins clinique de l'album, ça déchire sa race!!!!! Franchement, c'est de la tuerie, je me suis régalé à écouter cet album, je pensais que le pur thrash était mort (non, KREATOR existera à jamais!!!!). Ben les gars, vous m'avez refilé la trique! (c'est une image!). Un putain d'album qui envoie le steak, un pur bonheur, c'est de l'éclate totale.

Playlist : Flatline / Death Ticket / Bleed Tomorrow / Exit Plan / Sewn Eye Sleep / Stabwounds / The Loss Theory / Silencing / The Negative / Minus Everything / Bone Patrol
 
Critique : Burno
Note : 9/10
Vues : 952 fois