Chronique

HYDROGYN - DEADLY PASSIONS / Demolition records 2009

Découvrant la pochette du nouvel album d'Hydrogyn, toujours aussi provocatrice, je m'attaque à une première écoute.

C'est avec le morceau "Rejection" que le groupe entame ce nouveau CD avec une atmosphère très heavy-speed accompagné de la puissance vocale de la chanteuse. Un solo riche. Premier morceau relativement convainquant.
Contrairement au premier morceau, "On And On" démarre dans la douceur mais retrouve sa force initiale peu après. Morceau que je trouve un peu mou qui, quant à lui, n'est pas très surprenant. Je trouve que cela tourne un peu en rond, sans vraiment un grand intérêt.
"Your Life" débute sur des sons sourds et les voix de même. Musicalement, rien d'impressionnant, parfois cela ressemble presque à une musique de film. Ce morceau laisse un peu à désirer. Pas grand chose à dire.
Nous arrivons donc au morceau qui a donné son nom à l'album : "Deadly Passions". Ce titre semble un peu plus élaboré que les précédents, une atmosphère assez légère (probablement due aux coeurs qui donne un léger côté "petits oiseaux dans la prairie") dommage car la voix de la chanteuse aux sonorités très rock à la Doro est franchement intéressant.
Passons à "You Oughta Know", tombons-nous dans le R'n'B ?! Sérieusement, le début nous laisse croire ainsi. Morceau plat, sans vrai force ou intéret particulier, je confirme ma théorie sur la musique de film ! A ce stade du disque, je me pose des questions... J'ai bien du mal à écouter la fin de la chanson, je m'y force dans l'espoir de voir un passage quelque peu meilleur, manque de bol, aucune amélioration ne se fait sentir. De plus ce morceau est répétitif au possible, vraiment décevant.
Dans l'espoir d'un meilleur morceau, j'attaque "Over U". Ennuyeux au possible, aucune amélioration, cela reste basique. Pas grand chose à dire sur un morceau comme celui-ci, rien de convaincant, ou peut-être un peu le solo mais bon, sans plus.
"Candles Light Your Face" débute sur une très jolie mélodie à la guitare acoustique, enfin de progrès loin d'être mauvais. Morceau qui relève le niveau ! Les coeurs ajoutés lui donne un style tout à fait particulier loin d'être désagréable, franchement intéressant !
Un début actif pour "Seroquil", pas exceptionnel mais pas non plus mauvais. Ce morceau ne se détache pas vraiment des autres mis à part son refrain particulièrement.... Bizarre, étrange, il n'y a pas de mots pour des " la la la la" qui sont mélodiquement atroces... Cela frole le ridicule !
"Silent Animation", plat, pas vraiment de mise en valeur de quoique ce soit. J'ai comme l'impression d'écouter un morceau de la Star Ac', tout aussi inutile... On tombe dans le rock pour minettes. C'est ennuyeux, dénué d'intérêt, et de sens mélodique. Je crois que je préfère encore écouter du C. Dion (pour ne citer personne...).
Je termine l'écoute de cet album sur "Shadow" qui, j'espère au moins pour la fin, bouclera l'album sur une touche positive. En effet, le début au piano est assez agréable. Balade assez simple mais pas non plus catastrophique. Un peu répétitif sur plus de 8 min de chanson, c'est vraiment une boucle. Ne soyons pas trop négatifs, ce n'est pas si mauvais mais nous restons toujours dans la musique de film... Puis, après quelques secondes de silence, un morceau caché fait son entrée. Ils auraient pu s'en passer vu le morceau. Il ressemble aux autres, plat et sans réel intérêt, ennuyeux au possible.

En conclusion, un Cd décevant, qui pourrait, avec un peu plus d'effort être bien plus intéressant. Certains passages montrent que le groupe a du potentiel, qu'ils se servent de celui-ci et par pitié, qu'ils arrêtent le style R'n'B sur certains morceaux !

 
Critique :
Note : 3/10
Site du groupe : Site officiel d'Hydrogyn
Vues : 972 fois