Chronique

HERMAN FRANK - LOYAL TO NONE / Metal Heaven 2009

Tout premier album solo pour Herman Frank, qui n’est pourtant pas un débutant. Celui qu’on a pu voir chez Accept, Moon’ Doc et Victory, sort enfin sa première livraison personnelle, pour les plus grands amateurs de riffs acérés.

D’entrée, « Moon II » nous fait bien comprendre que notre homme a les crocs, la guitare prend toute la place et nous en met plein la gueule. Jiotis Prachidis nous sort lui aussi le gros lot avec une voix puissante et endiablée. Un titre tonitruant qui ne laisse pas la place au doute : du pur gros heavy à l’allemande !! On continue la bastonnade avec « 7 stars », qui, une fois de plus, ne fait pas dans la dentelle. Dommage que les différences entre les deux titres ne soient pas plus poussées, mais bon c’est du heavy du vrai alors…
Un peu de modernité avec « Father buries son » qui rappelle Moon’ Doc. Plus speed, elle nous donne de bonnes sensations en plus d’un Jiotis assez animal ! Décidément, malgré l’âge et les années passées, notre homme tient méchamment bien la route. Un petit « Heal me » qui n’est pas sans lorgner vers un très bon Accept, se veut plus docile mais sévèrement réussi. Un titre plus mélodique mais assurément bandant !! Pour moi le titre de l’album.
Avec « Hero », on revient dans une sorte de heavy hard 80’ assez festif. On n'invente rien ici, mais on le fait bien, et vos cheveux s’envolent dans le ciel au rythme des guitares. Quel pied !! Tient « Kill the king ». J’espère que c’est pas une énième reprise du titre de Rainbow ! Non c’est bien un titre original qui fait dans le mid tempo groovy. Une sorte de voyage dans le temps tant on visite les différentes décennies que notre homme a vécues. A noter un très bon refrain guerrier.
Re Moon’ Doc avec la speed « Down to the valley ». Eh oui, je vous avais prévenu et on n'est pas déçu par la marchandise. Du 100% teuton !! « Lord tonight » nous refait le coup du riff à la Accept. On pense aussi à Running Wild ce qui ne me dérange en rien. Le rythme très souvent soutenu est un bon point, on n'a pas le temps de s’ennuyer !!
Un « Bastard legions » pour ceux qui n’ont pas encore tout pigé, oui du lourd c’est bien ça du viril. A noter le travail colossal de Stefan Kaufmann à la batterie qui est un véritable cogneur maison ! On termine par du encore plus direct (oui, oui) et « Welcome to hell » qui n’est pas de Running Wild mais bel est bien dans le même esprit, peu réfléchi mais ultra efficace.
Et bien voilà, 45 minutes de pur heavy metal qui fait un foutu bien !!

Conclusion : comme on s’y attendait Herman nous a sorti un pur album de heavy teuton qui fait du bien par là où il passe. 10 hymnes à l’ancienne, réalisés avec les tripes qu'il faut !! A conseiller à tous fans de métal rentre dedans !!
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Vues : 1037 fois