Chronique

CRIMINAL - WHITE HELL / Massacre records 2009

Mesdames et messieurs, bien le bonjour. Aujourd'hui, nous allons nous attarder sur un groupe d'une provenance bien peu banale, Santiago du Chili. Et oui, y'a des furieux partout dans le monde. Ce quartet résidant en Grande Bretagne mais qui nacquit au Chili, se compose pour moitié d'autochtones sud-américains et de grands bretons. Nous allons écouter la dernière perle de CRIMINAL.

Ce groupe m'était totalement inconnu mais j'ai pu découvrir qu'ils jouent depuis mi 1990 et en sont à leur 6ème enregistrement, donc c'est pas des puceaux les messieurs. Allons, de ce pas, découvrir quelle surprise peut nous atteindre au détour de leur dernier venu du 27 février 2009 : WHITE HELL.

J'ai pour habitude de commencer les chroniques en faisant les premiers morceaux dans les détails. Une fois n'est pas coutume, je vais vous donner mon impression générale de l'album : UNE IMMENSE LATTE DANS MA TRONCHE. Mazette dis, c'est quoi ce truc de ouf????? Et personne m'en avait parlé, pierrot tu te négliges!!

Alors voila, heu, comment situer simplement? Tout est de haute voltige. Point de vue énergie, c'est de la boucherie, pour exemple la première chanson qui, à elle seule, justifierait l'achat de l'opus. Un petit break d'intro de batterie à la OVERKILL, un petit break dont on pourrait dire : "voila, tout est dit". Et vlam, ca rentre dans le pâté!!!! C'est vraiment terrible, un son comme ca, une pêche pareille, des musiciens aussi forts, rare, très rare! Le latteur de fûts derrière, dans ses breaks, me met presque la larme à l'oeil, on dirait les gros défouloirs de notre Igor Cavalera dans ses plus belles heures,ARISE pour ne citer que lui. Boucherie is still alive!

Sinon, que dire, c'est du putain d'excellent métal, si on devait lui trouver un style, selon mes critères old school, c'est du pur thrash comme j'en avais pas entendu depuis longtemps. Mais, vu les tendances actuelles, ca serait peut etre vulgariser leur produit tant ils y ont incorporé du gros death autant par les chants que par les blasts frénétiques du casseur de baguettes. Les passages mélodiques sont également d'un niveau bien au dessus du lot, ca tient de la virtuosité. Pour anecdote, j'ai lu des articles sur le fameux gratteux, allias Rodrigo Contreras, et le monsieur, excusez moi du peu, est comparé à un certain Alex Skolnick. Ca impose le respect. Donc, oui, ces chiliens sont de vrais tueurs et sur tous les tableaux, la technique, la brutalité, la composition, le chant rageur, personnel. Nos bourrins sud-américains ne sont pas purement violents non plus, STRANGE WAYS est un exemple de morceau low tempo qui "groove"et qui montre le côté multifacettes du combo.

La force de leurs compositions est, bien sur, dans la puissance du son mais aussi leur facilité à utiliser des passages avec des ambiances prenantes puis d'enchainer sur un gros lattage de tympans avec des riffs violents et bourrins à souhaits. Tout cela interpreté d'une main de maître, à ne pas oublier. Un petit parallèle sympathique, le son de ces ostrogoths m'a fait penser au son des "sportifs" de KRISIUN, la même agressivité dans le son des guitares, dans la voix (peut etre que la promiscuité géographique influe sur les lampes des amplis et les cordes vocales, va savoir edouard!). Mais à la différence près que KRISIUN, c'est vraiment du sport et, à force, ca ronge un bout de cerveau. Pour CRIMINAL, cette agressivité est canalisée par des changements judicieux, fins, par l'alternance avec des phrasés mélodiques. On en revient donc au fait que leur musique est vraiment bien construite, excellemment bien interprétée et le résultat final, à mes yeux, c'est UNE BONNE GROSSE LATTE DANS MA TRONCHE

Je me suis régalé à écouter, à réécouter, ca m'a donné envie d'en découvrir plus sur ce groupe, c'est un bon signe!!!! Je conseille à tous les amateurs de gros thrash à la OVERKILL, ANNIHILATOR, SEPULTURA et autres groupes clés du mouvement thrash de fin 80 à mi 90. Vous allez devenir nostalgiques, les gars.

Cet album serait mon album du mois.

Playlist : 21st Paranoia Century / Crime and Punishment / Incubus / Black Light / The Deluge / Strange Ways / Mobrule / The Infidel / Invasion / Eye of the Temptation / Bastardom / Sons of Caïn
 
Critique : Burno
Note : 9.5/10
Site du groupe : Site officiel de Criminal
Vues : 1066 fois