Chronique

QUEEN + PAUL RODGERS - LIVE IN UKRAINE / Parlophone 2009

Il y a des groupes (mythiques) comme ça qui pendant une tournée vont faire LE concert. Ca serait le cas pour ce premier live officiel de la formation Queen + P.Rodgers. Oui il y a eu le « Return of the Champions », mais il n’y avait pas eu d’albums studio avant. Maintenant c’est le cas, il faut constater que leur « Cosmos Rocks » déchire bien !
Pour ce concert, premier de la tournée 2008 / 2009, le groupe a décidé de débuter par un concert qui serait comme une date commémorative pour Freddie Mercury. Pourquoi ? Et bien c’est une prestation réalisée pour la bonne cause : la lutte contre le SIDA. Et pour ce, pas moins de 350 000 personnes ses sont réunis dans cet espace en plein air, à Freedom Square – Ukraine. De plus le show a été retransmis en direct à la télé devant plus de 10 millions d’auditeurs. Sacré challenge ! Mais le groupe connaît ce stress et cette pression. Pensez au fameux Live Aid de 1985 à Wembley…

Petite et bonne surprise sur la set liste du concert : des titres peu entendus jusque là en live, ou du moins peu sur support audio et vidéo officiel. Je parle bien évidemment des pièces telles que « Bijou » (pas jouée en entier malheureusement) ou encore « I’m in love with my car ».
Le début du concert ressemble plus a un greastest hit qu’à autre chose, mais avec un manque de patate considérable. En effet, même si tout le monde est en place, le groupe a adapté les chansons à la tessiture de Paul Rodgers et du coup cela manque un peu de dimension et de vélocité. Un peu de boisson énergétique ? De plus le groupe coupe littéralement la fin de la première chanson : « One Vision ». Un choix plutôt surprenant.

Après ce mini best of, Paul Rodgers interprète un de ses titres « Seagull » et disparaît de la scène pendant quatre chansons. Etrange ! On lui en veut pas, vu ce qui arrive : « Love of my life » chantée en partie à merveille par Brian May, un « ‘39 » sortit de derrière les fagots mais qui est monstrueux, surtout avec l’enchaînement sur le solo batterie de Roger Taylor. Il faut vraiment le voir. A rester dans les morceaux calmes, on promouvoit un peu le dernier album avec « Say it’s not true » avant de revenir sur deux morceaux de Paul Rodgers (des groupes Free et Bad Company) « Shooting Star » et « Bad company ». C’est joli mais ça gonfle !

Brian reprend les rennes ave un solo guitare qui déboule sur « Bijou » ! Ouf ! La troisième partie du set se trouve être un best of de Queen et aussi de la carrière de Paul Rodgers tout en y plaçant des chansons du dernier album du groupe. Il faut quand même avouer que le titre Cosmos Rockin’ déchire bien sur scène. Du bonheur. Par contre grosse déception sur la chanson « Bohemian Rhapsody ». Certes ils ont voulus rendre hommage à Freddie (ce qui est tout à leur honneur) mais les trois car de la chanson se trouve être des samples au niveau du chant. Je veux dire par là que l’on entend Freddie et très peu Paul.
Le final du set aussi n’a rien de surprenant : « We will rock you », « We are the champions » et « God save the queen ».

Ce live est intéressant du fait qu’il sera certainement le dernier du groupe car Paul Rodgers a quitté la formation. L’image, le son, le jeu de lumière sont vraiment sympas mais il y a des défauts : la caméra s’attarde un peu trop sur des personnalités ukrainiennes dans les gradins pendant le concert. On sent que Paul Rodgers a du mal sur certains titres et du coup il y a des longueurs par moments même si les musiciens sont en place. Par ailleurs, l’ensemble des musiciens sont souriants et proches du public, ce qui est fort appréciable, surtout dans ces conditions là, et pour un groupe de leur envergure. Un bon dvd souvenir. Le super live au japon était mieux.
 
Critique : Lionel
Note : 7/10
Site du groupe : Site de Queen
Vues : 1678 fois