Chronique

HOUSE OF LORDS - CARTESIAN DREAMS / Frontiers records 2009

Depuis son retour aux affaires avec une vraie tuerie il y a 3 ans (World upside down), House Of Lords n'en finit plus de faire vibrer ses fans. Poursuivant sur sa lignée, ce nouvel opus se voit dessiné de nouveaux contours pour qui sait régaler encore plus ses fans.

Une intro classique comme le groupe nous y habitue avec « Cartesian dreams » toujours aussi bien faite et c'est partie sur un riff méchamment pompé sur Judas Priest (Touch of evil). Passé ce désagréable moment James Christian arrive et de toute sa classe enivre l'auditeur. Première constatation même si la musique de House Of Lords reste mélodique, elle s'est durcie pour mon plus grand plaisir. Un refrain de tueur qui te rentre dans la tête et te lâche plus, puis le reste coule comme un doux rêve. Une sacrée entrée en matière qui demande qu'une suite aussi idéale. « Born to be your baby » accélère le rythme et enchante l'auditeur, avec un James qui se mue en David Coverdale. Une petite tuerie de hard Fm à te mettre à genou !! Putain ce refrain un must !! En deux titres James et sa bande viennent de mettre la barre très haute... Pourvue que ça dure !!
« Desert rain » ne fait pas retomber la pression et nous ensorcelle avec un riff en béton armé. Décidément ce Jimi Bell a apporté un sacré plus à cette formation. À nouveau le groupe explose lors d'un refrain calibré pour tuer. Plus musclé le hard Fm de House Of Lords gagne en intensité et James en ressort grandi ! Tout simplement énorme !! Un petit « Sweet september » vient calmer les ardeurs passées. Une très jolie ballade que voici, pour se lover tendrement. Même là le groupe excelle ! Justes dieux, jusqu’où vont-il aller !?
Un nouveau riff musclé débarque pour l'énergique « Bangin' » qui n'oublie pas ses délicieux moments mélodiques ! Que de réussites ! Quelques douces notes viennent à nous avant un riff lourd pour « A simple plan » qui poursuit allègrement cet album sans faute. Toujours baigné dans un océan de mélodie, ce titre voit son summum durant un refrain simple mais ultra efficace !! Une nouvelle pure bombe ! Et quel Riff de Jimi Bell !
Place à un single potentiel avec le téléphoné « Never never look back » qui même s'il reste de bonne qualité est en dessous des tubes précédents. On reprend de l'idée avec un « The bigger they come » de très grande classe, avec un nouveau solo lumineux de Jimi Bell !
Un peu de groove qui tue avec « Repo man » qui envoie des pieds et voit lors du refrain débarquer une demoiselle avec un puissant organe ! My god n'en jetez plus la coupe est pleine ! C'est sur ce conseil, que le groupe nous offre un « Saved by rock » bien conventionnel et foutrement efficace, qui sur scène va faire mal. Ils veulent nous achever !! c'est pas humain !!
« Joanna » débarque (ah que j'aime ce prénom!!), mais ne pensez pas à une ballade, non ces filles la, là sont rock’n’roll et vous donnent des envies à vous en vriller les yeux !! Et bien voilà une nouvelle preuve par ce tube Fm qui va vous donner des envies messieurs !!
On termine sur un bonus « The train » qui vient clôturer de grandes minutes d'extase. Une ballade fort agréable qui vient nous calmer, pour mieux apprécier. Un quasi sans faute !!

conclusion : je pense sans me tromper que House Of Lords vient de nous offrir un pur bonheur de hard Fm qui surpasse tout ce qu'il a pu faire !! Oh oui, un condensé d'idées brillantes et savamment orchestrées ! Bref un must à posséder obligatoirement !!
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 1039 fois