Chronique

SALTATIO MORTIS - WER WIND SÄT / Napalm Records 2009

Découverte pour ma part de ce groupe Allemand qu’est Saltatio Mortis à l’écoute de ce premier album.
Quelle ne fut pas ma surprise en lançant la galette dans mon lecteur ! Un savant mélange de Folk/Rock brillamment orchestré à l’aide de différents instruments : orgue de barbarie, cornemuse, shawn, guitare, basse, batterie.
Les compositions qui ressortent de ce combo original n’en sont que plus explosives. L’ambiance médiévale est parfaitement retranscrite au travers justement des différents instruments.

L’album débute sur les notes d’Ebenbild, grosse réussite et gros titre qui ouvre cet album. En effet, le rythme y est effréné, le chant en allemand est parfaitement adapté au style musical. Le refrain n’est pas sans rappeler les sonorités celtes avec une cornemuse bien présente. Belle entrée en matière avec un Ebenbild particulièrement concluant. Voyons voir si la suite est aussi prometteuse…
Salome, joue plus dans les sonorités orientales, façon mille et une nuits, tout en ayant recours à la même panoplie d’instruments. Le rendu est toujours si admirable, le refrain est lui aussi tout aussi réussi et attrayant que le précèdent. Une petite surprise et un gros clin d’œil à nous amis Français avec la Jument de Michao, rendu célèbre par le groupe Tri Yann, cette chanson vient du traditionnel gallo d'après des paroles de Bernard Baudriller...Quelle était la volonté du group de vouloir reprendre ce gros succès ? Ça on ne le saura pas, néanmoins il est bon de savoir que la chanson n’est point massacrée et bien au contraire, ce qui ne sera pas sans déplaire à nos amis bretons. Effectivement la musique qui avait déjà un bon potentiel rock est ici complètement remise au gout du jour exploitée avec une pêche d’enfer !

Tout au long de l’album on retrouve cette même dynamique avec pléthores d’effets tous plus réussis les uns que les autres, des interludes à vous retourner de votre cercueil. Bien que n’étant pas super fan des grosses voix allemandes, il faut pourtant ici se résigner à avouer que la performance du combo et la mise en scène des différents instruments nous rends amoureux de leur style pur et unique !
Toutes les compositions sont admirables, les styles adoptés et les façons d’aborder les morceaux sont tous différents ce qui rend l’écoute de cet album vraiment délicieuse. Grosse mention avec félicitations du jury pour le morceau Manus Manum Lavat, qui est mon coup de cœur de l’album et qui résume à elle seule l’état d’esprit du groupe et leur créativité.

Conclusion :

Un album et un groupe qui va vous réconcilier avec nos amis Germanique. Les compositions sont toutes plus admirables les unes que les autres. L’album respire la fraicheur et l’inspiration, et si ce n’est pas le cas, c’est en tout cas ce qu’il s’en dégage ! On retrouve d’énormes surprises musicales tout au long de l’album, c’est un pur régale ! A écouter d’urgence ! Pour ma part je vais me jeter sur les précédents opus…
 
Critique :
Note : 9/10
Site du groupe : Myspace Saltatio Mortis
Vues : 782 fois