Chronique

LAST AUTUMN'S DREAMS - A TOUCH OF HEAVEN / Escape music 2010

A peine un an après son dernier opus, notre nouvelle référence du hard Fm revient, histoire d'en remettre une bonne couche. Décidément rien ne les arrête, et c'est tant mieux !

On débute sur un sacré solo de basse (un hommage à notre très cher Marcel Jacob trop vite parti R,I,P) pour l'intro « Heaven and earth » avant que le premier titre « Caught in between », ne se mette en place sous une forme de bon mid tempo mélodique et accrocheur ! Le refrain plus rythmé met une sacrée pèche et booste notre chanson. Un début bien agréable.
Un petit « Top of the world » débarque avec un bon riff et s'envole sur des sphères hard comme le groupe sait nous le présenter. Un titre taillé pour le live qui procure de très bonnes sensations ! Place au titre Aor avec « Candle in the dark », qui fait son boulot, grâce aussi à un Mikael Erlandsson comme un poisson dans l'eau. Une ballade sympathique que voilà. Même si la qualité est au rendez-vous ça manque un peu de pêche quand même espérons que la suite soit plus enjouée.
La réponse donnée par le groupe semble être positive à l'écoute de « Come rain or shine » qui nous éblouit par son refrain magnifique et son rythme délicieusement engagé. Voilà du très, très bon LAD. Voilà de l'enjoué avec « Heartbreaker » qui vous donne des envies de taper du pied et de chantonner un refrain calibré aux faux airs de Bon Jovi ! C'est ça qu'est bon ! Encore une fois notre Mikael est très en forme et on peut noter aussi un sacré solo de guitare plein de bonnes idées.
« Last mistake » plus mélodique garde un rythme non négligeable. On dirait bien que notre album est enfin parti sur les bonnes bases de ses prédécesseurs ! Une nouvelle preuve du talent de ce combo Suédois épatant ! Et ce n'est pas fini avec un « See me baby jiive » qui dépote sévère. Un pur condensé de bonne humeur qui nous replonge dans les 50's. Toujours aussi bon ! La banane sur votre visage et le cœur rempli de bonheur vous attendez « Renegade » en espérant quelle poursuit ce doux moment. Et bien presque puisque voilà la première ballade, qui malgré tout garde un côté positif. Une chanson dans le pur style qui comme on le pense fait son effet de manière positive.
« What on your mind » remet le couvert du hard mélodique décoiffant ! Un rythme contenu mais bien présent un refrain énorme et votre cœur fait boom, boom ! On calme le jeu avec un « How long » plus acoustique qui se défend. On baisse de rythme mais pas de qualité. Certes peut être un peu plus anecdotique mais rien d'alarmant !
La guitare électrique redevient reine avec ce « Surrender » qui envoie des pieds. Et oui malgré tout notre groupe en a encore sous le pied. Un excellent titre qui m'emballe à chaque écoute ! Le meilleur titre de cette galette. On termine notre exercice annuel avec « Jenny's eyes » qui comme on s'y attend est une ballade. Concluant paisiblement notre album, elle apporte un peu de douceur romantique qui lui manquait. À nouveau une pure réussite dans ce domaine et encore merci à Mikael pour sa superbe contribution. J'en ai encore la chair de poule !

Conclusion : LAD confirme tout le bien que je pense de lui avec ce septième album aux qualités bien présentes ! Les fans seront ravis et si vous connaissez toujours pas n'hésitez pas une seconde, venez succomber vous aussi aux charmes de nos Suédois. Un bien bon album que voilà !
Le rendez vous est pris pour la suite dans un an !
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe :
Vues : 804 fois