Chronique

FOREIGNER - CAN'T SLOW DOWN / Rhino 2009

Nos emblématiques Foreigner reviennent après 15 longues années d'absence discographique originale. Armé de son nouveau Frontman Kelly Hansen, remplaçant du grand Lou Gramm, le groupe remanié, qui depuis 2005 ne cesse de grandir, nous propose aujourd'hui enfin du nouveau matériel. Allons faire un tour des forces en place et voir si cela est vrai qu'ils ne ralentissent pas.

D'emblée on est emballé par un « Can't slow down » qui envoie des pieds et nous procure des sensations intenses. Un excellent titre remuant sur lequel Kelly fait parler la poudre dans un chant parfait ! Un pur moment de bon rock incisif qui devrait très rapidement trouver ferveur auprès des fans ! Pourvu que ça dure !? « In pieces » est déjà bien plus calme. Une première ballade qui passe plus que convenablement avec encore une très belle performance de Kelly Hansen, qui ma foi remplace largement Lou.
Place à un titre mélodique où le saxophone refait surface ainsi que l'acoustique. « When it's come to love » est agréable mais alors plombe complètement le très bon début de cet opus. On tend vers du mou, certes très bien composé mais sans rythme incendiaire. J'espère qu’avant l'arrivée de « Livin in a dream » notre groupe va repartir sur de bons rails ! Il semblerai que oui. Une chanson plus rock où le rythme se fait discret mais présent. Un bon refrain présent et des intentions plus rock voilà qui remet du baume au cœur !
Et bien « I can't give up » ne semble pas vouloir poursuivre en nous proposant une ballade fort réussie (on connait tous l'immense tube « I want to know what love is ») qui ramollie l'ensemble même si on est bercé dans une agréable douceur bien mise en évidence par une voix chaude et sensuelle. Aah on revit avec un « Ready » qui balance bien. Là encore une chanson qui devrait prendre place sur la futur tournée du groupe tant elle est imparable pour la scène !
Pour « Give me a sign » on a droit à un titre Aor plutôt tranquille jusqu'au refrain qui envoie du bois ! Bien sympathique ce petit moment. Nouvelle ballade pour la sans plus « I'll be home tonight », bien trop prévisible et sans grande saveur.
Bon et ben que de hauts et de bas pour ce nouvel opus bien ralenti tout de même. « Too late » que l'on connait déjà du dernier Best of se trouve ici dans une légère version différente. Un bon petit titre bien groovy mais qui ne m'emballe pas plus. Dommage, mieux soutenu par d'autres titres plus percutants, elle en ressortirai bien meilleure ! « Lonely » ne sauvera pas cet opus du ramollissement général, non un énième titre mou qui plombe que plus notre galette. Je rage de ce que Mick Jones et ses camarades nous proposent quand on voit la patate qu'a le groupe sur scène !
Poursuivons notre route de manière soft avec un « As long as i live » purement Aor et sans intérêt ! Une chanson de plus sur l'album qui n'apporte rien à l'ensemble. Ça se rattrape avec « Angel tonight » qui pulse bien et nous permet de retrouver un Foreigner plus conquérant.
On termine par un étonnant « Fool for you anyway » à l'ambiance soul des plus déconcertante mais réussie. Une impression de retomber en pleine Motown. Un visage fort plaisant que voici.

A noter qu'il existe une version qui contient un cd bonus avec 10 classiques malheureusement seulement remixés et non pas réenregistrés (comme l’a fait Journey sur son dernier opus) et un Dvd bien plus intéressant, malgré le fait que le concert ne soit pas entier et filmé au même endroit.

Conclusion : ce nouvel album de Foreigner a de quoi décevoir. Bien trop mou pour être sincère, il gâche bien des intentions. Reste une superbe interprétation de Kelly Hansen qui remplace sans coup fait rire un Lou Gramm qui se débrouille quant à lui bien mieux en solo. Bref à éviter, réservé aux fans invétérés !
 
Critique : Guillaume
Note : 5/10
Site du groupe :
Vues : 849 fois