Chronique

HELLOWEEN - UNARMED / Columbia 2010

Après Michael Kiske, voilà que Helloween reprend se meilleurs titres dans des versions différentes, revues au goût du jour mais loin de l’ère (hair) metal. Kiske nous avait proposé des titres en version acoustique (quelle catastrophe !), maintenant Helloween histoire de nous faire patienter avant un nouvel album nous propose cette galette folk.
Un peu curieux de la chose et aux vues des titres je me lance dans l’écoute de ce disque. Le premier titre, « Dr Stein », se voit lancé par des trompettes et un air folk pour cirque. Une question se pose : est-ce une blague ou alors est-ce que tout l’album va être dans cette lignée.
Pas le choix, il faut prolonger l’écoute. Et là, titre après titre, c’est le choc. Mais qu’est-ce que c’est que ce bordel. Dans toute cette mascarade, seul un morceau se démarque du lot et c’est le « The Keeper’s trilogy » qui se voit être une grosse tuerie mélangeant les meilleurs moments des trois Keepers ; dont Halloween entre autre qui vient dépoter sévère.
Pour le reste je n’ai qu’une seule chose à dire : HONTE à eux. Ils massacrent leurs titres tous seuls et en plus cela en devient risible. Tout ça pour combler l’attente avec la sortie du prochain album studio. Quelle déception alors que le dernier « Gambling with the devil » était monstrueux.

Signer dans une major c’est bien, mais là ça en devient risible. Messieurs, qu’on se le dise, vous êtes décevants. Aller, je vais faire un tour au cirque.

Track liste : Dr Stein / Future World / If I could fly / Where the rain grows / The keeper’s trilogy / Eagle Fly free / Perfect gentleman / Forever and one / I want out / Fallen to pieces / A tale that wasn’t right.
 
Critique : Lionel
Note : 2/10
Site du groupe : Site de Helloween
Vues : 910 fois