Chronique

HOLY PAIN - REBELLION / Thundering 2010

Nos lyonnais reviennent deux ans après un second album moyen, nous présenter donc leur troisième essai qui je l'espère sera bien meilleur et montrera un visage plus évolué. Allons voir !

Une intro, « Exodus », à sonorités hindoues, puis symphoniques nous arrive, avant de nous offrir un premier titre à se mettre entre les dents « Sevens sins », qui va nous permettre de voir où en est le groupe. Réponse : et bien une grosse évolution, puisque le groupe pratique un trash incisif qui lorgne par moment vers un certain Children of Bodom. Étonnant et détonnant. Pas mal technique et très guitare ce premier titre passe plutôt bien. Nous sommes loin du métal mélodique d'antan. Même constat avec « Room 13 » qui retrouve pourtant le chant clair. L’évolution est bien faite mais je ne sais pas si ceux qui ont aimé avant vont adhérer ! On note que même si musicalement le groupe n'innove pas, ils ont réussit à écrire des titres qui passent très bien.
Pour « To do » on retrouve notre métal plus mélodique, puis on se pause dans un mid tempo lourd où le trash /Black refait surface. Un mix intelligent mais qui par moment ne sonne pas si bien que ça. Un très bon titre par moment entaché par des idées moins lumineuses. Très bon riff qui déchire sa mémé avec « S4 » qui nous envoie un Black très Children des plus efficace ! Un titre taillé pour le live qui va faire du bruit ! On peut dire que l'évolution apportée leur sied bien mieux.
« Illuminati » retrouve un tempo plus lourd pour ainsi nous permettre de respirer mais malheureusement cela ne dure pas. Un titre plus anecdotique. Par contre on change totalement de registre avec un « Jacks war letters » beaucoup plus mélodique et plus porté sur les voix que les guitares, ce qui nous donne un petit bijou ! Voilà assurément le titre de cet album !!
Est-ce que « Familly secret » va poursuivre l'exploit précédent ? Et bien oui, même si elle n'est pas du même niveau elle reste de très bonne augure. Très mélodique et gorgée de belles parties guitare, nous avons droit à la deuxième pépite. Par contre « Rebellion » baisse de niveau, à cause d'un manque d'idée. Elle semble trop proche d'autres titres écoutés au début.
On termine par « Until you » aux doux effluves calmes, pour la ballade digne de ce nom. Un bon moment pour finir un album plutôt surprenant.

Conclusion : on peut dire que nos Lyonnais ont poussé le bouchon plus loin et dans le bon sens et nous offrent un album plus que correct de heavy trash où la guitare est reine. Changez pas de main les gars ça vient !
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 676 fois