Chronique

VAN HALEN - A DIFFERENT KIND OF TRUTH / Interscope records 2012

On ne l'attendait plus, perso j'avais fini d'espérer reléguant le groupe à un passé définitif. Car oui il aura tout de même fallut 14 putains de très longues années pour que les Frères Van Halen nous pondent un nouvel album !! Une éternité ponctuée de tumultueuses affaires (retour de Sammy Hagar en 2004, départ de celui-ci, recherche d'un nouveau chanteur, puis retour au bercail de David Lee Roth en 2007, mais sans Micheal Anthony). Alors nous y voilà enfin, avec cet album (le dernier avec Lee Roth remonte à 1983) qui porte énormément d'espoir !!

On débute par un « Tatoo » présenté comme premier single. Un titre simple et efficace, qui démontre que nos Californiens ont encore de beaux restes. La magie opère dès que la voix de David se fait entendre, on semble replonger 30 ans en arrière. On poursuit sur la groovy « She's a woman » qui apporte un peu plus de rythme et permet au petit dernier Wolfgang de montrer son talent dans un bon jeu de basse mais qui ne parvient pas à faire oublier Mr Anthony.
« You and your blues » se la joue plus mélodique et marque de bon point avec un David en voix malgré ses 54 printemps ! Pour l'instant cet opus se révèle très intéressant. Intro au Tapping pour l'exotique « Chine town » qui déboule à 100 à l'heure. Un titre joyeux et énergique qui devrait prendre place assez finalement sur les prochaines set list !!
Cette fois-ci c'est avec bien plus de calme qu'arrive « Blood and fire » même si pour la suite nous avons affaire à un single très 80's. Pas le titre le plus inspiré de l'album mais reste très agréable. Allons voir la suite. On retrouve du pur VH avec un « Bullehead » qui semble sorti de Women and children first !! Et bien quel régal !
Cette fois-ci c'est Alex qui est mis en avant sur la lourde « As is » des plus modernes avant que tout ne se transforme en un big rock endiablé et décapant !! Un très bon titre que voilà ! Nouvelle intro bizarroïde pour l'énorme « Honeybabysweetiedol ». Moderne et possédée, elle est la réussite de cet opus !! Comme quoi Van Halen peut encore nous surprendre !
On continue avec l'enjouée « The trouble with never » qui pulse bien et permet à l'auditeur de prend son pied comme un jeune puceau ! Un très bon riff tranchant nous intronise « Outta space » qui envoie des pieds là encore. Malgré leur âge ils tiennent la forme !!
On retrouve notre début acoustique à la Ice cream man pour « Stay frosty » qui est bâti de la même manière pour finalement presque le même effet ! Ça ne nous rajeuni pas tout ça ! Titre plus conventionnel mais toujours efficace avec « Big river ». A noter, je ne l'ai pas encore souligné, mais nous avons affaire à une très belle collection de solos de guitare concoctés par notre maitre artificier Eddy ! On termine notre retour en grâce avec « Beast workin' », que je trouve un peu bancal. Dommage perso ça me gache un peu ma fin.

Conclusion : Malgré une attende interminable et les doutes, Van Halen est bel et bien de retour ! Un album très solide inspiré et vivant qui redonne le sourire et les replace sur leur trône ! Un très grand opus !
 
Critique : Guillaume
Note : 8.5/10
Site du groupe :
Vues : 648 fois