Chronique

NIGHT RANGER - 24 STRINGS AND A DRUMMER (Live and acoustic) / Frontiers Records 2012

Pour célébrer ses 30 ans de carrier, le quintet américain de Night Ranger a décidé de réaliser un album live et acoustique, le tout lors d’un concert unique et intime; avec des fans triés sur le volet. Quoi de mieux que d’en faire un set complètement acoustique, et par conséquent de rendre un hommage à tous les hits que le groupe a pu composer, et qui lui a valu de vendre au final plus de 16 millions d’albums à travers le monde. Sans oublier leur dernier album en date « Somewhere in California », sortit l’année dernière, qui pour le coup a marqué les esprits de par sa qualité.

Ce live acoustique best-of se compose donc d’une douzaine de titres et d’un bonus. Généralement les concerts acoustiques se voient être pompeux et barbant (prenez par exemple le live acoustique de Bon Jovi qui détruit ses propres titres et nous endort à vitesse grand V), mais ici, surprise le groupe n’est pas décidé à nous conter des histoires et ne veut pas nous faire dormir.
Les titres ne sont pas fait que de guitare et de ‘tam tam’. On a aussi droit à du piano et à des percussions entrainantes ce qui honnêtement donne la patate, surtout que le groupe y met du cœur et de l’énergie pour nous délivrer un set impeccable. Le duo Jack Blade et Kelly Keagy fonctionne toujours à merveille et continue même de nous surprendre de par leur aisance à rendre les choses faciles à écouter / découvrir ou re découvrir. Les autres musiciens y seront aussi pour beaucoup, il ne faut pas l’oublier.
Tous ces hits revus avec une sonorité folk et bluesy par moments, le tout agrémenté par une ambiance tout simplement joviale et légère qui se ressent sans problème. Il sera difficile d’ailleurs de choisir un titre qui ne colle pas dans cette set liste. Bien évidemment il y aura le coup de cœur, qui pour moi sera « Sister Christian » : tout simplement magique dans cette version.

Track liste : This boy needs to rock / When you close your eyes / Sing me away / Growing up in California / The secret of my success / Sentimental street / Four in the morning / Let him run – goodbye / Forever all over gain / Don’t tell me you love me / Sister Christian / (You can still) Rock in America / Boys of summer (bonus track)

Conclusion: un live des plus agréables, et un best of original pour un bon moment de détente et d’écoute.
 
Critique : Lionel
Note : 8.5/10
Site du groupe : Site de Night Ranger
Vues : 741 fois