Chronique

LORDI - THE MONSTER SHOW / MAYMAN RECORDS 2005

Après leur single qui nous a fait découvrir le vrai visage de ces nouveaux monstres du métal, attelons nous maintenant à l’album.
A savoir qu’il est actuellement la plus grosse vente en Finlande devant Nightwish (oui oui !!!!).
Tout débute sur l’étrange intro « threatical trailer » narré avec plein de bruitages très typés film d’horreur entre massacre à la tronçonneuse et Freddy. Puis l’arrivée de « bring it on » rappelle le ‘rock is dead’ de Marilyn Manson. La voix du seigneur est bien lourde et le refrain très FM ; une entrée sympa bien rock.
En deuxième position c’est le single « blood red sadman » déjà présenté plus tôt (voir chronique). « My heaven is your hell » part sur un gros riff Indus dans un esprit très White Zombie, puis le reste dans du hard rock limite FM sympa mais bon ça manque de réalisme. En 5eme position c’est le tube qui cartonne en Finlande « would be like a monsterman » suivit de « devil is a loser » déjà chroniqués. Puis « icon of dominance » commence sur une grosse guitare lourde sur une nappe de synthé accompagnée d’un petit piano gentil. Un titre heavy et très mélodique qui rappelle les meilleurs titres du maître des cauchemars : Mr Alice Cooper. Un très bon titre très agréable à écouter qui est suivit par la magnifique ballade « the children of the night ». Un pur moment entre émotion, haine et petit mauvais rêve. Un début au piano seul avec la voix puis l’entrée du groupe. Une ballade qui me rappelle ‘wind up toy’ toujours de notre Alice Cooper légendaire (Hey Stoopid).
« Shoutgun divorce » est étrange dans une lignée totalement différente encore plus mélodique ce titre très FM n’est pas le meilleur dommage. « Forsaken fashion dolls » beaucoup plus rythmé tient déjà mieux la route et lâche un peu plus ses influences. Un bon point (pas que cela soit gênant mais bon le déguisement la musique c’est déjà pas mal).
« wake the snake » c’est du pur Hard 70’. Quelle pêche mélangeant Kiss Deep Purple ; un titre décapant qui se rapprocherait presque d’un Guns’n roses, yeah…
Pour finir « rock the hell outa gone » continue dans le même lignée pour un bon titre festif qui sur scène doit mettre le feu avec un tel refrain, une bonne fin sympatoche.
Conclusion un très bon album de hard rock mélodique cauchemardesque super agréable à écouter et rafraîchissant.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe : site officiel de Lordi
Vues : 1180 fois