Chronique

T.A.N.K - SPASMS OF UPHEAVAL / Symbol Muzik 2012

C’est en terrain inconnu que je me lance dans cette seconde galette des français de T.A.N.K (Think of A New Kind), qui pour la petite histoire, sans avoir d’album à leur actif, et un seul EP, ont quand même joué en 2009 au mythique Wacken Open Air. Un groupe prometteur ? Pourquoi je parlais d’inconnu, tout simplement car le style musical dans lequel ils évoluent n’est pas ce que j’écoute réellement. En effet, ce metal burné et guttural n’est pas forcément ce qui me donne de la joie et de la bonne humeur, mais me mets plutôt la cervelle en compote. Mais je ne m’arrête pas à ça et me lance donc à la découverte de cet album.

Etrangement, l’album débute avec une intro « Life Epitaph », ténébreuse et rageuse, tout en étant mélodique. Les influences non cachées de Children Of Bodom ou In Flames se ressentent mais l’originalité est là. Après ces quasi deux minutes d’introduction, on continue dans la même veine musicale mais avec l’arrivée de Raf (chant) qui vient poser sa virulente voix sur la musique.
Et c’est là que je me surprends. Je veux dire par là que le chant passe bien, mélangeant passages clairs et gutturaux, mais avec ce petit plus dans les moments plus arrachés de presque comprendre les paroles, ce qui est loin d’être donné normalement (car pour moi c’est celui qui pousse la plus grosse gueulante qui gagne).
Cette douzaine de morceaux (enfin onze sans l’intro) passe au final avec plus de facilité que ce que je ne l’avais pensé. Bien évidemment, on se rapproche aussi d’une ambiance Arch Enemy avec cette musique violente mais quand même mélodique et parfois proche du heavy, tout en gardant ces voix virulentes voir tourmentées, alternées avec quelques passages chant plus ‘délicats’.

On n’oubliera pas les musiciens qui nous offrent aussi de bonnes prestations. Symheris à la guitare qui nous pond de bons soli et des riffs burnés, tout comme Clément qui défonce les fûts de manière régulière. On ne délaissera pas les deux autres Olivier (basse) et Eddy (guitare rythmique) qui complète le groupe sans accrocs.

Track list : Life Epitath / The Raven’s cry / Unleash the craving / Spasms of Upheaval /Through the disgrace / Inhaled / Slumber / Conflict / Stillness withered / A life Astray / Cryptic words / Daze

Conclusion : bonne surprise qu’est cette rondelle et ce groupe. C’est violent et mélodique à la fois. Un bon mélange. Le nouvel espoir français ? Affaire à suivre.
 
Critique : Lionel
Note : 7.5/10
Site du groupe : Site de T.A.N.K
Vues : 616 fois