Chronique

MEMORIZED DREAMS - THEATER OF LIFE / SOUND RIOT RECORDS 2004

Nouvelle venue au sein de la famille métal, les Norvégiens de Memorized dreams nous arrivent avec leur 1er opus ‘theater of life’.
« Welcome to the theater » nous ouvre les hostilités avec une intro dans une atmosphère sombre puis un grand cris survient pour « cardinal sin » avec un super riff de gratte appuyé par une orchestration qui me rappelle le ‘from the craddle to the grave’ de Rage. Un très bon départ. Le style heavy mélodique scandinave marche à merveille ; seul hic la prod assez pauvre (pour une fois qu’un groupe étranger y a droit !) sinon la voix de Terje Haroy est bien bonne, bien sympatoche.
« Haloes and wings » part bien dans son heavy speed, la voix écorchée de Terje est un vrai régal et change un peu des hurlements des clones de Kiske. Un deuxième bon titre qui me fait dire que ce groupe a un bon potentiel. « Gates of heaven » me rappelle Dionysus. D’ailleurs la voix qui arrive n’est qu’autre que celle de Olaf Hayer (Luca Turilli ; Dionysus) pour un grand moment qui aide, car il faut le dire ce titre manque d’un petit plus pour s’imposer, à part sa partie instrumentale bien intéressante.
« Sea of oblivion » est la merveilleuse ballade de cet album : seulement un piano et une voix aidée par moments par les choeurs de Nina Leirvik. Ce titre sublime vous porte dans un monde magique sensible et doux, mais aussi douloureux : subtile et sublime. Un très grand moment bien réalisé. « Neverland » elle, rappelle les débuts d’Edguy (kingdom of madness) avec ce titre heavy mid tempo au refrain speed. Un autre bon point même si on ressent un coté jeune au groupe surtout au niveau des chœurs. Mais bon il faut bien commencer un jour.
« Reveleting paradise » bien speed nous gratifie d’un super refrain facile à chanter et qui te reste dans la tête un bon moment. Un bien bon titre à se mettre sous la dent.
Début très ‘strange’ pour « light above all » entre The Offsring et Angel Dust. Cette chanson s’améliore par la suite. Une sorte de mid tempo qui s’accélère dans un esprit Hammerfall : étrange mais pourquoi pas ! Une nouvelle fois la voix de Terje est très bonne, bien mise en valeur ; il sauve pas mal ce titre qui étonne mais déçoit pas.
Pour finir c’est « crimson dreams » qui débute sur une voix seule avant de se déchaîner en un gros heavy sauvage digne des meilleurs, puis se calme avec seulement une guitare et la voix pas mal. Un titre très sombre qui pourrait presque rappeler les atmosphères d’Evergrey. Un très bon titre pour clore cette opus intéressant.
Conclusion : un bien bon groupe qui va falloir surveiller de près car il y a un bon potentiel en eux. Attention ne vous attendez pas à une révolution, mais fan de heavy mélodique jetez y une oreille voir même les deux.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Vues : 1120 fois