Chronique

ASSASSIN - CHAOS AND LIVE SHOTS / SPV 2012

S'il y a un genre dans le métal qui vieillit très mal, c'est le Trash. Le Trash, dans sa version d'origine, simple, bourrés de stéréotype et complètement imbibé de l'esprit kepon de la fin des années 80. C'est ainsi que je découvre Assassin, dinosaure de la scène Trash qui m'est totalement inconnu ; de wikipedia aussi, ça rassure. Et puis, autant vous dire qu'il m'a fallut un certain temps de réaction avant que je réalise le besoin de mettre le sous-titre en anglais ; et oui, nous sommes en Allemagne !

Le DVD, et je dirais même double-DVD, se présente de façon assez originale. Il n'est pas question ici de faire un live ou une compil de lives, mais plutôt de présenter cela sous la forme d'un documentaire autour du groupe, agrémenté de prestation sur scène.

Chaque chanson est donc découpée en plusieurs chapitres dont de longues minutes de récit et entrevues avec le groupe et leur entourage. Assassin nous offre ainsi un curieux voyage à travers la scène metal underground avec des histoires plus épiques les uns que les autres. Ce qui va attirer l'attention bien sûr c'est de voir comment un groupe mineur a pu tenir aussi longtemps dans un milieu où il est difficile de vivre de sa passion et de survivre au cauchemar de la drogue.

Cette soif de découverte est cependant passablement éreintée par de très long récits, intégralement en allemand. Difficile de comprendre pourquoi de tels passage n'ont pas été mis en bonus ou sur un DVD à part.

Reste donc la prestation live, une partie mineure du DVD, réalisé à Osaka, qui semble être un véritable bastion pour le groupe, à tel point que le chanteur connaît les bases de japonais, sans trop d'accent s'il vous plaît. Le live a été réalisé en 2010 alors que le groupe est déjà bien vieux mais la présence des musiciens et du frontman sont sans pareille. Le côté presque oldschool du Trash est vraiment "cool". Petite scène, caméra moyenne, on est vraiment plongé dans le metal underground. Et pourtant, même dans ces conditions le son est très bon. La musique, simplissime est très bien restitué dans l'esprit d'origine du trash.

Malgré tout, il reste très difficile de se concentrer et de s'immerger dans ce DVD. 5 minutes d'Headbang, 15 autres affalées sur le canapé, ce n'est pas forcément compatible. Alors c'est la télécommande en main qu'il faudra choisir entre zapper le live, ou zapper le documentaire. En vous attardant sur les deux vous verrez l'envers et l'endroit du Trash underground. Ce registre a pris de l'âge, mais il est toujours là !
 
Critique : Weska
Note : 5/10
Site du groupe : Site du groupe
Vues : 786 fois