Chronique

MANEGARM - LEGIONS FROM THE NORTH / Napalm Records 2013

Bien qu’en place depuis presque 20 ans, c’est seulement il y a quelques années que les suédois de MANEGARM ont explosé aux yeux du public. Le viking métal est maintenant très répandu mais cela ne veut pas dire que sa maitrise est simple. Pour son 8ème opus, « Legions of the North », et une signature chez Napalm Records, le groupe met les petits plats dans les grands. Premier fait marquant : seuls deux titres sont chanté en suédois ! Tout en anglais !

Longue intro, « Arise », qui monte en puissance avec une tension très perceptible. L’orage, la batterie qui tel un tambour de guerre fait résonner un certain chaos, y’a pas à dire, on y est : les vikings débarquent… en force !
« Legions from the North » déboulent avec un putain de blast, un riff purement death à la Impaled Nazerene, une pure claque. Chant black death jouissif, une hargne de fou ! Le break chanté clair surprend mais casse bien la structure du morceau. Ça regorge de mélodies, de chœurs, que du bon ! Moins véloce, plus mélodieux, « Eternity Await » est beaucoup plus heavy, avec un refrain implacable mené par un riff très entrainant !
Transition musicale avec « Helvegr », morceaux de violon de 17 secondes… beau mais trop court, tout comme « Vigverk » qui sera lui à la guitare sèche. Très mélodieux, envoutant mais bien trop court, dommage.
Bon on reprend la bataille version Conan avec « Hords of Hel » qui martèle lourdement un riff simple mais tellement efficace ! Purement pour le headbang et le déboitage de cervicales. Ça rappelle pas mal Finntroll sur les derniers albums, notamment avec les instruments folks en guest. Passages en chant clair accompagnés de chœurs, la classe !!
Retour à du « grosse tarte dans ta gueule », du coup de pied dans les roustons, du death qui speede bien : « Tor Hjälpe ». Le groupe montre juste que le viking métal c’est pas pour les fiottes ! Notre morceau acoustique est censé arriver là et la cassure et très inattendu ! Génial !
Retour des grosses mélodies à la Ensiferum avec « Sons of War ». Couplet blast bien brutal et belle envolée sur le refrain, avec un chant clair éraillé avec de bonnes lignes qui rentrent en tête, très direct, ce qui est l’opposé de « Echoes from the Past » : longue intro complexe, très groovy, le morceau dure presque 7 minutes et le groupe alterne les passages calmes, folks, puissants, vraiment pas mal réussi ! On a même droit à une chanteuse lyrique !
« Fallen » et ses mélodies purement viking métal vous prépareront au deuxième morceau épique : « Forged in Fire », mi brutal death, mi heavy, le morceau est une pure claque ! Cassures rythmiques, mélodies, tout est parfaitement agencé !
On termine la bataille avec « Raadh », ballade avec juste une guitare sèche, un chant féminin cristallin, envoutant, qui terminera en duo chant féminin, chant masculin. Ce morceau est tout juste beau. Une complainte qui achève parfaitement l’album. Respect.

Putain ça fait des années que j’essaye mais MANEGARM c’est jamais trop bien passé… Pas mauvais mais j’avais du mal. Alors je sais pas si c’est le changement de label, le chant en anglais ou l’alignement des planètes mais mon Dieu quelle tarte !!! Production au poil, musique riche même si j’aurais aimé plus d’instruments folks, mélodies poignantes ! Voilà un bon album de viking ! Un nouveau dans la famille des grands !

 
Critique : SBM
Note : 8.5/10
Site du groupe : Site officiel du Groupe
Vues : 693 fois