Chronique

LEGION OF THE DAMNED - RAVENOUS PLAGUE / Napalm Record 2014

Avec un nom pareil, vous vous doutez bien que LEGION OF THE DAMNED ne donne pas dans le bal musette. C’est donc du death/thrash que le groupe hollandais nous sert au petit déjeuner. Après une période prolifique à leur début, le groupe, né des cendres du groupe « Occult », semble maintenant devoir prendre un peu plus de temps entre chaque album (succès grandissant oblige).
Et c’est ainsi qu’après trois ans d’attente, Ravenous Plague débarque.

Contre toute attende, l’intro « The Apocalyptic Surge » est orchestrale, très musique de film, qui passerai bien dans un moment prenant de film de zombie. Le contraste en l’orchestre et les percussions rend très bien !
Mais entrons maintenant dans le vif du sujet. Pur riff thrash met les points sur les « i » pour « Howling for Armageddon », très véloce et incisif, efficace. Le chant se veut plutôt death ou black, ça ferait penser à Impaled Nazarene par moment.
Résolument plus death, « Black Baron » et moins mélodieux et plus “dans ta face”, avec un Erik Fleuren en forme qui tabasse ses fûts avec conviction ! Moins ma came mais ça réveille !
« Mountain Wolves Under a Crescent Moon » toujours aussi puissant, surtout les parties inter couplets qui sont heavy à souhait ce qui est bien étant donné que le 1000 à l’heure sans interruption ça fait long.
Morceau le plus long avec ses (presque) 6 minutes, le titre éponyme passe finalement assez bien. Changement de rythme, soli, le titre n’est pas trop linéaire. Les lignes de chants se rapprochent d’un Dani Filth, ça passe bien. « Doom Priest », qui fait l’objet d’un clip, se veut plus lourd, lent et oppressant, plutôt axé doom en un sens. Il alterne cependant avec des passages très death surchargés de testostérone !
Bon solo d’intro, riff toujours aussi tranchant, « Summon all Hate » n’aurait pas pu être une ballade, tout comme « Morbid Angel », très thrash dans sa structure, ça pulse de A à Z sans discontinuer.
Démarrage plus posé pour « Bury Me in A Nameless Grave » qui semble plus cool, plus mid tempo et heavy. On a tout de même des riffs thrash couillus hein !! Mais ça change un peu et c’est appréciable, on commençait à se répéter un peu. « Armalite Assassin » poursuit dans la même veine, quoi qu’avec un poil plus de rage, et je vous jure ça vous met la tête en vrac !!
On termine la galette avec « Strike of the Apocalypse », plus sombre, mais sans réelle surprises : ça pulse.

Que dire ? Bah parpaing dans la tronche. Un mur de son ! Ça pulse à fond sur tout l’album, y’a du bon et du moins bon. 4 minutes de blast ininterrompues ça peu vite lasser, mais le groupe sait changer de rythme pour éviter cette inévitable lassitude. Je ne suis pas trop fan du genre mais faut avouer que ça envoi du lourd !

 
Critique : SBM
Note : 6.5/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 778 fois