Chronique

REVIVER – REVIVER / Underclass Music 2005

Et un autre groupe allemand. On ne compte plus le nombre de groupes germaniques métalliques. Reviver est une formation créée en 1997 à peine son premier album penchant sur le heavy métal. On va bien voir ce que vaut cette formation.

Petite mise en bouche avec « The Call ». Bruitages électriques, piano, un ensemble qui détend suivi par la guitare juste après.
Fini l’apéro, le repas arrive avec « Osiris Eyes » annoncé d’ailleurs par une voix retouchée. Ca attaque fort avec des gratteux déchaînés. Le hic c’est que ça me fait beaucoup penser à Pagan’s Mind & Montany autant au niveau chant qu’au niveau musique. Quoi qu’il en soit la déferlante de riffs est bien là, une guitare saturée, une batterie allumée et une bonne basse.
Le titre suivant se nomme « Watch Out ! » et débarque à la guitare. Un heavy speed tranchant avec une chant intéressant mais une voix à laquelle il manque un petit quelque chose, un manque d’originalité. En tout cas Tom a la santé car il n’arrête pas sur sa batterie.
On attaque un voyage avec « Gates Of Time ». Petit synthé, guitare…. Tout pour faire du bon heavy teuton. Ca bouge pas mal, quelques chœurs viennent se poser histoire de varier un peu. Sur le refrain on ressent quelques influences de Helloween ; mais qui n’a pas été influencé par ce groupe ?
« Gardens Of Eden » arrive encore fois guitare en avant, avec un son bien lourd. Petite accalmie accompagnée par une voix posée et ça repart de plus belles sur un rythme effréné. On croirait que Piet Sielck (Iron Savior) est passé par là.
Pour « Another Day » l’entrée se fait avec guitare, break etc…. jusqu’à un cri de Patrick et on attaque sur un rythme chevaleresque mais toujours très heavy. Un refrain bien sympathique et ravageur. Un petit break vient couper le morceau pour repartir sur ce tempo où la batterie doit avoir mal à la tête. Un efféralgan svp. Sans oublier bien sur le solo guitare.
« Cycles » arrive avec le vent, une guitare partielle avant de rentrer dans le vif du sujet. Un tempo plus calme que les morceaux précédents mais tout en gardant une bonne puissance pour nous faire bouger.
Un titre ambitieux qu’est ce « Revive And Survive ». La basse déchire tout sur son passage, la guitare vient se coller pour encore plus d’harmonie et d’énergie. Mais quand arrive le moment où les chœurs arrivent, j’ai presque envi de rigoler car honnêtement, ça le fait pas….c’est à côté de la plaque. Aller un petit solo basse pour rattraper ça car il le faut.
Le morceau suivant est « Strong » qui attaque de façon rapide. Le lapin des piles alcalines à du passer par là. Un titre sympa mais qui manque d’originalité et reste très (trop) proche des autres morceaux.
Aller, le « Bringer Of Evil » change la donne. Cri strident pour ouvrir, ambiance sombre et lourde et on attaque sur on bon heavy, mais le chant casse tout. Patrick veut forcer sur sa voix et la rendre rappeuse mais ça va pas. Dommage.
Avant dernier titre de cette rondelle et c’est « Fight Your Fight » qui est appelé. Un bon heavy speed pour te remonter le moral ya rien de mieux. Un morceau très Manowar et on ne crachera pas dessus, loin de là.
Pour conclure, c’est « Beyond The Infinite » qui se propose. Une arrivée calme et douce au piano, ce qui change complètement des autres chansons de l’album. Une ballade ? Hors de question on a un morceau instrumental avec une alternance piano / instruments (grattes / batterie) tout le long.

Conclusion : un album pour les fans de heavy germanique typé Manowar & Iron Savior avec quelques influences speed, et, un chant qui laisse un peu septique.
 
Critique : Lionel
Note : 6/10
Site du groupe :
Vues : 1352 fois