Chronique

GRAVE DIGGER - RETURN OF THE REAPER / Napalm Records 2014

Ils sont increvables ! De vraies machines ! Après un « Clash of the Gods » sorti en 2012, voilà que GRAVE DIGGER remet le couvert avec ce « Return of the Reaper ».
Espérons que cette cadence effrénée le diminue pas la qualité des compos. Déjà la pochette déchire (comme toujours) donc c’est plutôt un bon point.

On commence avec une intro piano sombre qui n’est autre que le titre éponyme. Sur fond de pluie, avec une carriole avançant, la faucheuse approche. La guitare se réveille, et « Hell Funeral » déboule avec un pur riff comme GRAVE DIGGER sait en faire. Egalement extrait de l’album, le morceau pulse avec ce chant si particulier de Chris Boltendahl qui appuie parfaitement les guitares. Le refrain en chœur guerrier apporte un côté surpuissant au morceau.
Un peu plus lourd et plus martelant, « Wargod » est aussi plus véloce, mais le refrain manque un peu d’accroche. « Tattoed Rider » est plus groovy, plus axé sur la mélodie et le feeling que les riffs tranchant implacable. Le refrain apporte une certaine fraicheur qui fait du bien. Même le solo sonne plus jovial, différent. Bon point !
« Ressurrection Day » retrouve la voie du gros (bon) riff qui tache. Le morceau est court mais en a sous le capot. Un concentré d’énergie ! On se calmera un peu sur « Season of the Witch » avec son intro planante qui laissera place à un riff très soutenu et mid tempo. Le chant est plus caverneux, plus malsain, lent. Le morceau suit cette voie et apporte un peu de nouveauté dans un album assez axé sur le riff rentre dedans.
« Road Rage Killer » est un entre deux. Ni speed ni lent, mais toujours puissant. Certains passages font vraiment heavy old-school, ce qui apporte un joli contraste. Parfait pour headbanger : « Grave Descrator » a une rythmique soutenue qui file la pêche, et encore un refrain accrocheur ! Il faut quand même souligner que le style est toujours à peu près le même chez GRAVE DIGGER, on ne change pas une équipe qui gagne comme on dit.
Pur « dans ta face », « Satan Host » envoie du lourd, un peu comme un classique de Motorhead… Court et direct dans les gencives ! Jouissif !!
Alors là c’est un titre espagnol, « Dia de los Muertos » mais heureusement seul le titre est en espagnol. J’aurais eu l’impression d’avoir « La cucaracha » remixée sinon. Le morceau est cela dit sympa mais sans rien d’exceptionnel.
Magnifique intro clavier aux élans classiques pour « Death Smiles At Us All » avant que le métal reprenne ses droits. Le morceau est puissant, Chris enragé, un bon punch avant cette fin d’album. Album qui se termine avec « Nothing To Believe » et son intro piano. Le morceau est une power ballade très bien faite, et très surprenante. Le seul hic c’est que la voix de Chris n’est pas la plus adaptée à ce style. Mais très bon morceau !

GRAVE DIGGER nous offre un album plus varié que le précédent, notamment avec la présence plus nette de claviers. Pour le reste le groupe fait ce qu’il sait faire, sans concessions. « Return of The Reaper » est un bon album à recommandé aux amoureux de riffs dantesques.
 
Critique : SBM
Note : 8/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 748 fois