Chronique

DREAM THEATER - BREAKING THE FOURTH WALL / Roadrunner 2014

Et bien voilà encore un Dvd du maître du prog seulement 1 an après son dernier témoignage live (veut-il battre Manowar!?). Celui ci a été filmé pendant la tournée du dernier opus éponyme qui fêtait aussi les 20 ans 'd'Awake' et les 15 ans de 'Metropolis part 2'.

Enregistré à Boston dans un magnifique opéra ce concert est comme souvent particulier car il y a l'orchestre du Berkley college of music, mais on y reviendra. On peut commencer par l'image qui est très belle, avec de très jolies lumières et un montage professionnel, de ce coté là rien à reprocher... à si les fondus durant « Scarred » qui gâchent le plaisir (pourquoi l'avoir fait durer toute la chanson!!??).
Coté son, il envoie bien mais la batterie de Mike Mangini est trop en avant, sa présence prend trop de place et son jeu mécanique manque de souplesse et de subtilité. On voit que malgré son immense talent il lui manque ce quelque chose que Mike Portnoy apporte à sa formation.
On continue le petit tour des musiciens avec un James Labrie un peu mou (l'age sûrement qui commence à se faire sentir) qui plombe un peu l'aspect visuel du groupe, car s'il bouge pas qui le fait ? Vocalement notre Canadien est impeccable (et j'emmerde ceux qui pensent le contraire!!!), délivrant sa performance avec brio, par contre sa voix est un peu en retrait mais ça s’améliore.
John Petrucci quand à lui est de retour dans ses travers, trop concentré sur son instrument, il n'a aucune communication avec le public. Dommage car ses derniers temps il avait réussi à se lâcher un peu. Sinon il réalise un super travail au niveau des chœurs (beaucoup de boulot et pas de faute). John Myung est égal à lui même, peu expressif mais toujours aussi extraordinaire, et Jordan Rudess fait son boulot toujours aussi bien.

Concernant la set list le concert est en deux parties, une première majoritairement composée de nouveaux matériels, une bien bonne idée qui permet d'éviter les doublons, de ce coté là le groupe assure toujours, la deuxième est donc l'anniversaire des deux albums mentionnés.
Un vrai régal de réentendre des titres de 'Awake' pas joués depuis des lustres !!! Pour ce qui est de 'Metropolis part 2' pas de grosse surprise mais le résultat est génial !
C'est pendant la dernière partie que l'orchestre fait son apparition tout d'abord génial sur « Illumination Theory » (logique) mais totalement transparent et 'inutile' par la suite ! Rien à voir avec le 'Score' où là ça envoyait ! Seule la chorale apporte quelque chose.

Disque I
1. The Enemy Inside
2. The Shattered Fortress
3. On the Backs of Angels
4. The Looking Glass
5. Trial of Tears
6. Enigma Machine" (solo de batterie par Mike Mangini)
7. Along for the Ride
8. Breaking All Illusions

Disque II
1. The Mirror
2. Lie
3. Lifting Shadows Off a Dream
4. Scarred
5. Space-Dye Vest
6. Illumination Theory
7. Overture 1928
8. Strange Déjà Vu
9. The Dance of Eternity
10. Finally Free

Conclusion : Pour son énième Dvd live Dream Theater nous régale encore mais dommage qu'on sente un certain automatisme qui fait perdre en plaisir. Un très bon concert tout de même avec une set list irrésistible.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 515 fois