Chronique

THE ORDER OF APOLLYON - THE SWORD AND THE DAGGER / Listenable records 2015

L'avenir du métal passe par les mélanges. Et paf, une phrase cliché bien emballé pour vous accrocher les babines ! J'arrêterai ici mes inepties pour parler de The Order of Appolyon que je ne connaissais ni d'Satan ni d'Eve et que je suis bien heureux d'avoir découvert sur cet album. Pour qualifier leur registre, déjà clairement identifiable à leur artwork, ce combos pratique un Black/Death de très bonne facture.

Un très bon album passe par une très bonne structure de la musique, mais aussi de l'enchaînement des morceaux. Et il faut avouer que le groupe a su ménager les effets et se mettre à la hauteur de ses auditeurs. "Hatred over will" insère le chant guttural dans son élément d'origine : le Death metal. L'interprétation est moderne, très Loudblast sur la structure générale, mais qui se voit gonflé par un relan d'indus qui permet de faire quelques coupures et de marteler du gros son dans la face. La base est posée.

Viens ensuite les nuances. "Our flower are the sword and the dagger" introduit la dimension mystique et occulte propre au Black, une grosse patte mélodique et bien sûr de la dissonance. C'est un morceau d'une rare maturité dans l'écriture et d'une rare propreté dans l'exécution. Ses solis sont majestueux et le final est digne des anciens Amon Amarth dans ce qu'ils ont de plus épique. A mon goût le meilleur titre de l'album.

"Al 3ankabout" fait monter d'un cran encore le côté ésotérique de la musique avec un Black Metal aux saveurs d'orient mais avec la recette traditionnelle. Son successeur fera plutôt appel aux arpèges de la guitare saturé et aux riffs Death Mélo' bien lourd pour servir quelque chose qui sera à la fois brutal et malsain. Cela vaudra d'ailleurs une étape de purification de 45 seconde. Ego te absolvo qu'il disait...

La deuxième partie de l'album récupère ça et là les meilleurs ingrédients de leur musique, avec le même effort de variation dans les rythmes et dans les sons faisant de l'ensemble une totale réussite. La sortie de l'album sur "Omnis honor et gloria" manque tout de même de panache.

Conclusion : The Sword and the dagger est l'album Black/Death du moment : hors de question de passer à côté. Un travail d'orfèvre a été accompli dans l'écriture et le mélange des influences des différents horizons extrêmes. Un signature se distingue et donne la légitimité de penser que ce n'est que le début d'une grande histoire.

Tracklisting :
1)Own The Youth (intro)
2)Hatred Over Will
3)Our Flowers are the Sword And The Dagger
4)Al 3ankabout
5)Hold Not Thy Peace, O God Of My Praise
6)Chants Of Purification (interlude)
7)The Curse Is Poured Upon Them
8)By Your Command We Return To Dust (interlude)
9)Eight Pillars
10)The Hand That Became Weak
11)Omnis Honor Et Glori

 
Critique : Weska
Note : 9/10
Site du groupe : Page Facebook du groupe
Vues : 600 fois