Chronique

LEVEL 10 - CHAPTER 1 / Frontiers records 2015

Chez Frontiers on aime les projets, chez Frontiers on aime les supers groupes mais chez Frontiers on aime pas toujours les bons albums, c'est pour ça que quand on voit un 'groupe' réunissant les Primal Fears Mat Sinner (Basse) Alex Beyrodt (Guitare) et Randy Black (Batterie) avec l’extraordinaire (mais trop utilisé) Russel Allen (Chant : Symphony X) et les non mois talentueux Roland Grapow (Guitare : Masterplan) et Allessandro Del Vecchio (Clavier : Hardline) on est en droit de se poser des questions, car sur le papier ça fait saliver mais qu'en sera t-il en réalité ???

Un riff typique métal germanique arrive et lance « Cry no more ». Donc comme vous l'aurez compris c'est du pur heavy métal à l'allemande chanté de voix de maître par l'Américain (un peu comme si Russel chantait pour Primal Fear). Un premier morceau efficace qui ne casse pas trois pattes mais qui fait son effet. On calme le jeu avec un « Soul of the warrior » qui est un gros mid tempo pesant avec quelques intonations à la Dio (les claviers) qui en font un très bon titre quasi personnel !
On retrouve le speed décapant avec « No turning back » qui passe bien mais n'apporte pas grand chose. Un manque flagrant d’Intérêt ! Titre groovy et limite décalé avec l'étonnante « One way street ». Une surprise bienvenue mais qui semble tout de même à coté de la plaque, on y croit moyen.
Grosse intro pompeuse pour un « Blasphemy » lourd et malsain, qui sied très bien à l'ensemble. Un bon son de guitare sous accordée et un chant hargneux et lugubre, du très bon enfin !! Et que dire du refrain plus haut qui explose. Là ça envoie !!! On change de registre avec la plus hard rock « Last man on earth » qui est des plus réussie. Un coté 80' fort bien utilisé qui permet de chanter un refrain minimaliste mais entêtant et poursuivre cet opus avec bonheur .
De l'efficacité brute de décoffrage avec « Scream and shout » qui ne cherche pas à s’éparpiller. Un titre rentre dedans qui fait du bien, pardon un grand bien, ça rappelle presque les débuts du heavy métal !! Oui le groupe commence à frapper fort là !! « Voice of the wilderness » est un mid tempo mélodique accompagné de chœurs qui là encore étonne de la meilleure des manières !! Décidément nos lascars ont réussi un beau pari.
Place à un exercice dur la ballade avec « All hope is gone » qui ici est simple mais assez réussie. Un doux moment bien métallique quand même qui permet de souffler sans perdre en intérêt . Place à du heavy métal testostéroné avec « Demonized » qui ne fait pas dans la dentelle et envoie comme au plus beau jour d'un grand Judas !! Oui de plus Russel est vraiment à l'aise et fait parler la poudre !! Je n'ai pas encore parlé des solos mais là, la paire Beyordt / Grapow en plus de me faire rêver au plus haut point, est bel et bien à la hauteur de leur talent respectif !! Bref du très, très lourd !!!
Moment plus simple mais enjoué et agréable avec « The soul is eternal » qui ne déroge pas au reste de l'album. Un titre à la Masterplan qui me fait chanter à tue tête ! Un pur régal !! On termine dans le même esprit avec « Forevermore » qui là encore donne le sourire et permet de réaliser qu'on a à faire à un très bon opus de heavy métal comme on en a plus l'habitude. On en redemande !

Conclusion : Et bien dites moi Frontiers a réussi son pari, réunir une fine équipe et lui faire faire un super album de Heavy métal !!!! J'avoue être plus que surpris mais surtout ravi du résultat car des albums comme ça, ils se font rares !! Une très bonne surprise à déguster sans modération ! Ça commence fort ! Vivement le chapter 2 !!!
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 609 fois