Chronique

ROBIN BECK – DO YOU MISS ME / Frontiers Records 2005

Décidément, ces derniers temps on en aura eu du rock mélodique. Et bien pour ne pas changer la donne, le label italien Frontiers nous propose une nouvelle rondelle évoluant dans ce style musical, avec, le retour de miss Robin Beck. Alors sans plus attendre prenons notre vole pour Daytona Beach (là où vit Robin) et voyons voir ce que donne les U.S.A durant la période estivale.

Sans plus tarder, c’est le titre track qui nous est proposer. Ce « Do you miss me » se présente avec énergie, batterie en avant. Un petit break et c’est un rythme assez pop 80’s qui se met en place ; ce qui est vraiment loin de me déplaire. La voix douce de la charmante Robin se place avec délicatesse sur cette ambiance chaude et attractive. Une bonne ouverture.
On continue avec « Walk on the moon » qui arrive avec une guitare légère, de légers chœurs et, le chant vient se poser. Une superbe mélodie qui pourrait en faire pâlir plus d’un. La voix me fait penser par moment à Beverly Craven. Le solo guitare se glisse sans accrocs dans nos oreilles, tout comme la performance vocale de Robin.
Pour « Your love is tough », de légers riffs se font entendre lors de son ouverture et on revient dans un univers calme et paisible où mélodie et bonheur sont à l’ordre du jour. Des pulsions s’emparent de nous lors du refrain qui est appuyé par de jolis chœurs.
Le titre suivant se nomme « The safest place (I wanna be strong) ». Ce lieu existe t-il vraiment ? Enfin là n’est pas vraiment le sujet. Les guitares se font entendre directement à l’aide de belles mélodies avant de rentrer dans une atmosphère rock puissante mais aussi apaisante. Un beau dilemme qui au final ne choque pas du tout mais qui au contraire, avec cette de veine d’inspiration 80’s, se glisse très facilement dans les oreilles.
Une question existentielle : « What about us » ?. Et bien c’est avec dynamique que le tout se présente. La batterie se fait bien chatouillée ses peaux, le rythme s’emballe dans un esprit Wham / Bangles mais avec un côté plus rock quand même. Ca change et cela change. On apprécie encore plus ce morceau.
Une déclaration à faire ? Et bien voilà « I wanna hear it from you ». Cette fois ci l’arrivée est bien plus douce et calme. Une intro presque à capella. Le reste des instrus se pointent peu de temps après pour une semi ballade enchanteresse.
« Stone by stone » elle, est plus énergique à son entrée. Le regret vient du rythme de la batterie : trop monotone. Pour le reste, cela reste du rock mélodique comme il en est le cas depuis le début de la rondelle.
Aller on y croit avec ce « Find a little faith » ! Et bien non, l’intro se fait encore une fois très calme et maintenant banale. Par contre niveau mélodie cela change et donne un peu plus d’intérêt à la chanson. On y ressent quelques relents de blues tout en gardant ce coté mélodique et doux.
« Coming back for more » se présente à l’appel avec un tempo et une voix à la Cindy Lauper. Ca change et c’est très bien. Un peu de changement de fait jamais de mal. Un chant un peu plus péchu, tout comme la musique d’ailleurs.
Voilà un bon titre à rallonge : « I don’t wanna play that game anymore ». Un morceau mélangeant un peu de rock mélodique (forcément) et de country / blues. Une nouvelle variante attrayante (quelle rime !) pour un nouveau morceau reposant proche d’un ballade… Un morceau pour le film ‘L’homme qui murmurait ….’ .
Pour « Takin’ a ride », l’intro se fait à la The Corrs (niveau guitares surtout). Le rock reprend de plus en plus de place dans les compos et c’est bien. Le refrain ne trompe pas, nos voisines irlandaises ont du passer par là à mon avis.
Le dernier titre de cette album est là et se nomme « Bring it back ». Comment finir autrement qu’avec un titre bien calme ? Cela ne se pouvait. Il n’y a qu’une exception : le refrain qui est un peu plus vif.

Conclusion : un album bien sympathique mais pas fait pour les fous furieux mais plutôt pour un bon moment de détente ou de tendresse en charmante compagnie. Si vous aimez la musique des 80’s, les Corrs, Shania Twain, Cindy Lauper cet album et pour vous. Si non, il est fait pour vous détendre et vous faire le plus grand bien.
 
Critique : Lionel
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 1159 fois