Chronique

MOS GENERATOR - ABYSSINIA / Listenable records 2016

Le trio de la banlieue de Seattle rempile pour son 7ème album. Si Electric Mountain Majesty m'avait laissé sur ma faim, Abyssinia a un sacré caractère ! Son Heavy rock testostéroné invite à jouer au billard, avec un Lemmy's à la main. Alors ne lésinez pas sur le Jack Daniel's et savourez ces riffs qui pétille en bouche !

Une vraie identité
Enfoncer le clou devait être l'objectif de cet album. La bête est devenue sauvage, sensuelle et incroyablement efficace. Pas de concession sur la qualité ni de demi-mesure sur les partis pris. Lorsque You've got a right sort les griffes, le résultat est percutant. Exit les comparaisons avec sabbath, black label society, ça c'est Mos Generator. Il y a à la fois une trame heavy qui donne la pêche et la juste dose de lourdeur, et ce rien de blues dont s'accapare la voix et qui donne tout son caractère à la musique. Une vraie signature.

Pas aussi simple qu'il n'y paraît
Qu'il faille headbang comme sur le lourdissime As above so below ou qu'il faille un peu de virtuosité Time & other thieves, le trio fait preuve d'une créativité qui dépasse ses propres frontières. Nombreux sont les titres qui comme cela parviennent à piquer là ou ça chatouille.

Et au sommet de cette idée, un titre invraissemblable : There's no return from nowhere. A ce stade, c'est entre l'expérimentation et le progressif. Une prise de risque considérable au résultat absolument bluffant qui réconcilie les riffs opulents avec les solis aériens. Une vraie concentration de ce que le groupe a distillé ça et là tout au long de l'album.

Conclusion : Les meilleures tartes sont celles que l'on ne voit pas venir. Mos Generator revient sur les routes avec une série de hit qui réveillerons le tigre qui est en vous ! Hear me roar !

Tracklist:
1)Strangest Times
2)You've Got A Right
3)Catspaw
4)Easy Evil
5)Wicked Willow
6)As Above So Below
7)Red Canyons
8)There's No Return From Nowhere
9)Time & Other Thieves
10)Outlander

 
Critique : Weska
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 233 fois