Chronique

GOTTHARD - LIPSERVICE / NUCLEAR BLAST 2005

Les suisses de Gotthard sont de retour avec un album qui d’après leurs dires serait un retour aux sources. Donc allons voir de plus près ce Lipservice et confirmer les dires de la bande à Leo Leoni.

Bon gros début avec « All we are » qui rappelle les titres big rock passés. Un titre qui met la banane avec un Steve Lee toujours aussi impeccable au chant et le nouveau guitariste Freddy Scherer arrache : un début en fanfare. « Dream on » remet un peu de hard mélodique à l’ensemble mais toujours aussi délicieux. Ce mid tempo quelque peu rythmé confirme un bon début. L’ensemble est bien pechu, le groupe est très en forme et les solos décapent bien : un pur régal.
Début entraînant pour « Lift u up » qui se place comme un single potentiel, car il est bien sympa ce titre. Gai, enjoué il te donne envie de te lever le matin pour aller bosser. La première ballade « Everthing i want » commence sur une guitare acoustique agréable avec la voix de Steve qui est un vrai régal dans ces moments, le refrain plus hard est impeccable. Une très jolie ballade pour un groupe qui est très fort dans cet exercice.
« Cupids arrow » reprend la route du hard mélodique des dernières périodes sans être pour autant soporifique, elle fait sont petit effet en restant rythmé. Puis « I wonder » se fait plus calme avec son mid tempo très inspiré des grands standards FM sans être là non plus chiante à mourir. Un titre qui laisse apprécier le talent du groupe qui sait jongler entre big rock, rock mélodique, FM et ballade comme de vrais virtuoses.
La courte « I’m alive » reprend du bon gros hard qui te met de suite d’accord avec son riff expressif. Elle te rappelle un peu les titres du très bon album « G ». Deuxième ballade avec « I’ve seen an angel cry » construite assez symétriquement à la première. Elle en reste très belle quand même (de toute manière il sont très fort pour les ballades, pour preuve leur best of « One life one soul » sortie en 2001 excellent ) et la fin au piano est vraiment superbe.
« Stay for the night » cartonne d’entrée avec son big rock enjoué. Un vrai tube qui de toute manière ne te laissera pas indifférent tant il décape. Suivit par un des must de cette galette, « Anytime anywhere » avec son style plus heavy et son synthé qui joue les orchestres arrache tout. Le refrain est calibré en mode détonation tant il fait effet sur ta petite personne qui ne demande qu’un truc : c’est de le réentendre et de t’arracher les cordes vocales pour chanter avec Steve. Vivement leur passage sur scène pour entendre ce véritable tube !
Pas le temps de s’en remettre que « said and done » arrive avec son hard mélodique, un titre supplémentaire qui arrache, suivit comme son ombre par la géniale « The other side of me » qui pulse comme c’est pas possible. Là j’en peu plus de taper du pied, de remuer la tête et de chanter ces refrains tous excellents : c’est énorme !!
3eme ballade avec « Nothing left at all » qui se fait plus rythmée. Toujours en acoustique, elle est un véritable moment de calme sans vraiment se la jouer lover. Et pour finir une 4eme ballade : certains vont pas être contents disant que c’est une fin mou du genou, mais bon moi cela ne me dérange pas. Donc revenons à nos moutons avec cette nouvelle ballade qui finit dans le calme. Cet album te met aussi dans un atmosphère sublime, qui te donne envie d’appuyer sur le bouton play pour réentendre l’album en intégralité et finir merveilleusement par ce titre touchant.

Conclusion : voilà le véritable album de Gotthard que les fans attendaient. Un pur bijou de hard qui ravira les fans du groupe bien sur mais tous ceux qui aiment ce style. Un pur must à acheter d’urgence pour faire de cet été, un été sous le signe du hard, du vrai : come on, and rock again !!!!
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe : site officiel de Gotthard
Vues : 1239 fois