Chronique

RHAPSODY (Luca Turilli\'s) - CINEMATIC AND LIVE / Nuclear Blast 2016

Un nouvel album de Luca Turilli est toujours intéressant parce que l’on se demande toujours jusqu’où le maestro va repousser ses limites.
Dans le cas présent, c’est l’innovation totale niveau mastering: ressortie du dernier album en date de son groupe: PROMETHEUS; mais avec une production innovatrice, à savoir le DOLBY ATMOS. Malheureusement pour moi, je ne pourrais profiter entièrement de cette technologie car je n’ai pas le système optimal pour écouter l’album remixé. Mon 2.1 donne déjà une idée assez propre de cette tentative et autant dire que les petits chanceux possédant le matériel nécessaire seront pour sur enchantés.
Nb: La chronique d’origine étant déjà faite sur le site, je vous laisse aller la consulter directement.

Passons maintenant à l’autre pièce intéressante de cette sortie: à savoir un double album live enregistré lors des deux dernières tournées. Pourquoi un live sur deux tournées? Non ce ne sont pas les même titres joués à chaque fois!
La réponse peut paraitre simple, mais je l’espère sera efficace: remercier les fans et enfin leur offrir (on l’espère) un live digne de ce nom.
La majorité de la set liste viendra quand même de la tournée Prometheus effectuée en 2016 (la plus grosse tournée réalisée par Luca à ce jour). Ayant participé à plusieurs dates des deux tournées il est donc plaisant mais aussi intéressant pour ma part de voir si le rendu audio est aussi accrocheur et démonstratif que les concerts ne l’ont été (Surtout la date de Lyon pour la tournée Prometheus). Et après plusieurs écoutes, je peux vous dire que oui.
Non seulement l’atmosphère est belle et bien rendue, mais au delà de tout ça, la production est tout simplement énorme. Exit le correct « Live in Canada » de Rhapsody of Fire, (et l’on ne parlera pas de l’autre « Live From Chaos To Eternity ») et bonjour à cette production dont Luca méritait après toutes ces années. Comme le dirait nos amis les Animaniacs: ‘Saluuuuuut Nounouuuuuuuuu’
Pouvoir retrouver la magie de l’ensemble de la carrière de Luca Turilli (Rhapsody (of Fire), en solo et avec son LT’s Rhapsody) est ce qu’il fallait pour ses fans, mais aussi pour lui, pour immortaliser so charisme scénique, tout comme celui des ses acolytes pour ne pas les oublier.

Au final ce sera un peu plus de deux heures qui s’enchainent sur deux disques, et qui passent à vitesse grand V, nous faisant vibrer, que ce soit par les soli instrumentaux, les performances vocales d’Ale, sans oublier Emilie & Riccardo aux choeurs/chants.
Le plus vient aussi que l’on ne fait pas de différence niveau qualitatif entre les morceaux enregistrés entre 2014 et 2016; même si l’ordre de la set liste diffère des concerts. Félicitations !
Mais petit hic, pour ne pas dire que c’est parfait, un morceau de Dreamquest aurait été le bienvenue, d’autant plus avec la puissante voix d’Emilie. Mais je chipote.

Tracklist

CD1


01. Nova Genesis
02. Il Cigno Nero [Reloaded]
03. Rosenkreuz (The Rose And The Cross)
04. Land Of Immortals
05. Aenigma
06. War Of The Universe
07. Of Michael The Archangel And Lucifer’s Fall [Extract]
08. Excalibur (2014)
09. The Ancient Forest Of Elves (2014)
10. Son Of Pain
11. Prometheus
12. Drum Solo
13. Knightrider Of Doom
14. Warrior’s Pride

CD2


01. The Astral Convergence

02. The Pride Of The Tyrant

03. Tormento E Passione

04. Demonheart

05. Bass Solo

06. Warrior Of Ice

07. Of Michael The Archangel And Lucifer’s Fall Part II – Of Psyche And Archetypes

08. Dark Fate Of Atlantis

09. Dawn Of Victory

10. Quantum X

11. Ascending To Infinity

12. Emerald Sword

13. Finale
 
Critique : Lionel
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 153 fois