Chronique

LIONVILLE - A WORLD OF FOOLS / Frontiers records 2017

3ème album pour ces Italiens qui évoluent dans un hard mélodique de haute volé, aidés par des artistes bien connus chez Frontiers : Alessandro Del Vecchio et Robert Säll (Work Of Art) voyons voir où tout cela les a mené.

D'entrée de jeu on est bien accueilli avec « I will wait ». Du pur hard mélodique qui passe très bien. Rien de nouveau à l'horizon mais l'effet est quand même là. En deuxième position « Show me the love » n'est pas une ballade, mais un mid tempo docile qui permet de ne pas s'endormir. Le groupe à une vraie qualité de compositions ficelées comme les plus grandes. On est en terrain conquis.
« Bring me back our love » retrouve du rythme et nous offre un tube en puissance ! Pour l'instant c'est un sans faute et on sent que l'expérience acquise fait son effet. Place à la ballade avec « Heaven is right here » qui est dans les standards du genre. Rien de bien passionnant mais c'est un passage obligatoire.
Les choses sérieuses reviennent avec un endiablé « A world of fools » qui remet le groupe sur les bons rails !! Un nouveau single en puissance avec ses faux air de Toto des grands jours!!! On retrouve du plus docile avec « One more night » qui ne casse pas trois pattes à un canard cul de jatte. Reste un refrain réussi même si trop classique.
Par contre avec « All i want » on relève le niveau et comment !! Une bonne chanson pleine d'entrain qui fait son effet immédiatement !! Un pur bonheur ! Du gros Aor arrive avec « Livin' on the edge » qui passe bien sans forcément créer l'émoi.
L'influence Toto est plus que présente avec la ballade « Our good goodbye » ce qui choquerait presque car pas loin du plagiat. Dommage car ça gâche l'effet. Un petit « Paradise » pour remettre tout le monde d'accord ? Oui mais là encore ça fonctionne pas à cause de ses idées peu novatrices. Trop plongé dans la masse pour s'en extraire. On finit avec « Image of your soul » qui là aussi sent le Toto à plein nez !!!! Dommage que la fin soit moins inspirée que le début. Reste un joli morceau plein de belles mélodies.

Conclusion : Pour son album de révélation Lionville s'en sort bien, malgré une fin moins en verve. Un groupe qui peut jouer dans la cour des grands mais attention à ne pas trop leur ressembler. Une affaire à suivre.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 136 fois