Chronique

BLAZE BAYLEY - ENDURE AND SURVIVE (Infinite Entanglement Part II) / Blaze Bayley Recording 2017

Un an seulement après le début de son concept SF Blaze revient nous présenter sa suite. Une deuxième partie qui j'espère va poursuivre les bonnes intentions de la première.

Tout commence directement avec « Endure and survive » dans le style habituel de notre Anglais. On reprend clairement là où on s'était arrêté. Et « Escape velocity » ne déroge pas à la règle. Un très bon titre avec un refrain entraînant qui montre que notre homme à bien toutes ses facultés.
« Blood » arrive avec beaucoup de rythme et devrait être efficace sur scène. Un bien bon titre à nouveau même si l'album reste dans une routine familière. Pas de prise de risque nulle part. Début acoustique pour introniser la ballade « Eating lies ». Sans grand plus elle manque de cette fragilité à fleur de peau qui caractérise en général notre chanteur.
Le métal reprend ses droits avec la remuante « Destroyer » qui fait son boulot comme il faut. On se laisse prendre à son jeu simple mais efficace. Du pur Blaze Bayley comme on l'aime. « Dawn of the dead son » envoie son métal classique après une petite intro narrée. Toujours rien d'exceptionnel mais ça passe.
Petite surprise avec la ballade folk « Remember » qui apporte un peu d'évasion dans cet opus formaté. Retour au Heavy traditionnel avec « Fight back » qui elle aussi devrait être taillée pour le live !!
« The world is turning the wrong way » est un mid tempo, un vrai qui alourdit bien le propos. Elle nous approche tranquillement de la fin de ce volet. Place à l'épique « Together we can move the sun » qui termine donc cette histoire, tout d'abord dans le calme avant de se mettre en place petit à petit. Une bonne fin que voilà.

Conclusion : Pour la suite des ses aventures Blaze et sa bande nous ont pondu un opus calibré dans la droite lignée de son prédécesseur. Rien d'exceptionnel, seulement un opus honnête.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 142 fois