Chronique

HOUSE OF LORDS - SAINT OF THE LOST SOUL / Frontiers records 2017

Avec une régularité jamais prise en défaut nos Américains produisent de nouveaux albums pour leurs fans et nous voici en présence du 12ème. Un nouvel exemple de leur hard mélodique de haut rang.

C'est avec un personnage très connu « Harlequin » que cet album débute. Sythné cheap en avant et nous voilà replongés dans l'univers de la maison des seigneurs. Un titre qui ne révolutionnera pas les habitudes mais qui, avec son ambiance fun fonctionne bien. Une super entrée en matière confirmée avec « Oceans divide » qui se caractérise plus dans du House Of Lords très habituel, mais la recette fait encore son effet.
Du plus mélodique avec « Hit the wall » une ballade simple qui n'apporte pas grand chose à notre opus. Le rythme s'intensifie avec une title track qui envoie des pieds et fait du bien. Une fois n'est pas coutume les refrains sont des pépites qui ne demandent qu'à se graver dans notre disque dur !! Un très, très bon titre que voilà.
Dur de suivre mais « The sun will never set again » change d'ambiance avec la deuxième ballade. Plus tristounette que la première elle joue son rôle à merveille mais peine à accrocher le fan. Malgré son début calme « New day breakin' » est un mid tempo Fm bourré de mélodies sucrées qui vous font fondre. Pas très original mais d'un nostalgique prenant.
Du plus rock n roll débarque avec « Reign of fire » qui permet de taper du pied et de poursuivre sur une note fun cet album haut en couleur. Oui le sourire ne quitte plus votre visage... On passe à du plus pop avec l'étrange « Concussion » qui apporte un peu autre chose mais n'arrive pas vraiment à me convaincre. Reste un super solo de l'ami Jimi Bell véritable génie.
« Art of letting go » retrouve du hard Fm un peu mou du genou qui fait remplissage. Dommage deux titres moins bien qui arrivent presque vers la fin, c'est jamais bon. On tente un peu quelque chose de nouveau avec « Grains of sand » qui se trouve le cul entre deux chaises. D'un coté une envie de moderniser son propos (les couplets) et de l'autre une volonté de garder ancré son ADN (le refrain). Dommage car l'idée de départ était prometteuse.
Tout se termine avec « The other option » qui nous offre du très bon rock n roll endiablé et empli d'envies positives. Une très belle manière de finir un opus qui sent le bonheur.

Conclusion : Pour son nouvel opus House Of Lords ne change pas sa recette mais sait encore la rendre attractive grâce à des idées bien ficelées. Pas le meilleur mais du très bon boulot tout de même.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 100 fois