Chronique

DEEP PURPLE - INFINITE / EAR Music 2017

La légende Britannique revient plus vite cette fois ci pour nous présenter sûrement son dernier album !! Une bien bonne idée à l'heure où bon nombre de ses pairs ne font plus le moindre effort de ce côté là. Alors à quoi doit on s'attendre de cet opus old scholl ??

Nous débutons par le single «  Time for bedlam  » et sa voix robotique. La suite prend du rythme et délivre un bien bon morceaux entraînant et bercé de musicalités d'un autre temps. Oui le groupe n'a rien perdu de son talent. Avec «  Hip boots  » on lorgne dans le plus pur Deep Purple période Morse ! Quel bonheur de réentendre la frappe si particulière de Ian Paice ici en très grande forme.
Du plus calme arrive avec l'intro de «  All i've got is you  », qui se poursuit sur un mid tempo groovy à souhait. Une fois de plus la classe de nos musiciens éclate au grand jour et quel jeu de Mr Steve Morse !!! Puis «  One night in Vegas  » prend le relais toujours dans ce groove incendiaire mené par un Don Airey maître de son sujet.
«  Get me outta here  » se la joue plus heavy et surprend un peu. Un peu dure à appréhender, elle se détache très largement du reste et trouve son inspiration dans le vieux matériel du groupe. Changement de style avec la ballade «  The surprising  » qui fait un superbe effet grâce à la voix envoûtante de Ian Gillian. C'est beau, enivrant et on en redemande !!!
«  Johnny's band  » retrouve du rock dur et sans concession qui te fait taper du pied et procure de bonnes sensations. Il faut dire que plus personne ne peut faire de la musique comme ça et c'est bien dommage !!!!! La guitare du grand Steve nous ouvre «  On top of the world  » à la fois rock et groovy elle poursuit merveilleusement cet album d'un autre temps. Oui le pourpre profond et vraiment unique !
Place à « Birds of prey » très ambiante et spatiale qui nous fait voyager dans des sphères inhabituelles. A noter un somptueux travail d'orfèvre de Steve Morse qui nous régale avec sa 6 cordes. On termine, et oui déjà, avec une cover des Doors « Roadhouse blues » sympa à l'esprit fun sans prise de tête. Et voilà peut être bien une sacrée page qui se clôture...

Conclusion : Pour cet (ultime) opus Deep Purple prouve qu'ils ont encore de la verve créatrice et que ces 5 là sont vraiment faits pour jouer ensemble. De la vraie musique qui fait du bien, et si oui on devait en rester là, un grand bravo et un grand merci pour toutes ces années de bonheur. Un grand nom qui s'en va et se lance dans une tournée d'adieu à ne pas rater.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 67 fois