Chronique

MASTODON - EMPEROR OF SAND / Warner music 2017

S'il y a bien un groupe qui s'impose de plus en plus chez moi c'est bien celui ci. Après ses deux dernières pépites qui m'ont fait entrer dans la danse, j'attendais avec impatience la sortie de ce nouvel opus. Une fois de plus très personnel voyons voir où notre quatuor de génie va nous emmener.

On se lance à corps perdu dans « Sultan's Curse » qui présente ce nouveau méfait. Une chose de sure on a bien à faire à Mastodon qui délivre sa classe avec succès. La particularité de plusieurs chanteurs est conservée pour notre plus grand bonheur. « Show Yourself » prend le relais avec plus de rythme et de simplicité. Une chose étonnante qui se pose comme un single en puissance qui risque de faire grincer les dents des puristes. Et pourtant quel super titre !!
On retrouve du plus classique avec l’entraînante « Precious Stones » qui est la suite logique de 'The Hunter'. Il semble que le groupe d'Atlanta ait 'simplifié' sa musique au vu de ces premiers titres. Guitare lourde et psychédélique pour « Steambreather » qui se rapproche des anciens travaux du groupe. Une petite pépite qui laisse dans une ambiance particulière.
« Roots Remain » qui après quelques secondes calmes lance un riff dantesque et ne te lâche plus !! Un super titre plus métal et progressif qui fait du bien !! Encore une franche réussite qui laisse sur le cul !! Dur de poursuivre après une telle démonstration mais « Word To The Wise » ne va pas baisser les bras. Baigné dans une ambiance bien plus sombre et lourde, ce titre envoie des percus et te matraque la tête ! Il semble que le groupe ait retrouvé ses habitudes et nous livre une musique bien plus habitée.
Un peu de liberté avec « Ancient Kingdom » qui se veut plus aéré et permet de respirer. Le travail de Brann Dailor à la batterie est vraiment impressionnant !! Finalement cet album monte en intensité et en saveur au fur et à mesure de son avancée. La lourdeur pachydermique revient avec « Clandestiny » qui ne veut pas rigoler !! Le prog/psychédélique est ici chez lui et Mastodon en est devenu le maître.
Le mal à l'aise s'installe avec « Andromeda » qui torture notre esprit et nous met à mal ! Ouf quelle aventure qui file la chair de poule. « Scorpion Breath » arrive et sent presque la mort ! Un titre sauvage et puissant qui donne l'impression d'être tombé en enfer. Oui l'intensité monte, monte plus qu'un titre... « Jaguar God ».
Un final heureusement apaisant qui permet de respirer comme lorsqu'on se réveille d'un méchant cauchemar. Un plongeon dans du aérien bienfaiteur qui nous berce dans une mélancolie certaine. Prenant. Mais je vous rassure elle n'en reste pas là...

Conclusion : Et bien, on peut dire que le groupe ne se repose pas sur ses lauriers et nous gratifie une fois encore d'un superbe album concept douloureux. Musicalement irréprochable cet opus qui monte en intensité et bel et bien une œuvre d'art !! Mais où vont' il s’arrêter !!!??? En tous cas moi je savoure !
 
Critique : Guillaume
Note : 9.5/10
Site du groupe :
Vues : 162 fois