Chronique

THE DEAD DAISIES - LIVE AND LOUDER / SPV 2017

Quand un super groupe (qui au passage ne se considère pas comme tel, mais plutôt comme un groupe qui doit tout refaire) se donne à fond, ça donne donne The Dead Daisies. Il est certain que ce quintet n’a plus grand chose à prouver, mais force est de constater que c’est faux (cf notre interview), et qu’à ma grande surprise, ils sont tous d’une gentillesse exemplaire et d’un disponibilité sans faille. Choses rare avec des musiciens qui ont un tel ‘pédigrée’. Pas nécessaire d’en parler pour cette chronique mais je tenais à le souligner, et cela permettra aussi de valider cet aspect convivial et amical ressentit en écoutant cet album live.

Trois albums à leur actif en quatre ans et déjà un live vu la demande de leur publique. Une bonne quinzaine de titres enregistrés principalement lors de leur dernière tournée en Angleterre, mais aussi en Europe (on pourra entendre John Corabi remercier Paris par exemple).
Si vous aimez le rock moderne mais influencé par les années 70, c’est à dire la musique vivante, et que vous êtes novices avec ce groupe / ou die hard fan, vous allez vous régaler.

Pourquoi,? T-elle est la question !

Tout simplement parce qu’entre cet enchainement de titres issus principalement des deux derniers albums (ndlr Revolucion, Make Some Noise) , ce met délectable se glisse sans difficulté aucune dans notre système auditif et nous prouve que le groupe est bien taillé pour la scène et au passage montre que le rock old school n’est pas mort. Leur musique en est la preuve, et entendre des titres comme « With You And I », « We All Fall Down » ou encore « Midnight Moses » pour ne citer que ces titres nous fera triper.
On notera aussi la reprise de « Fortunati Son » des Creedence Clearwater Revival , toujours aussi percutante, ou encore le fameux « Helter Skelter » des Motley Crüe (groupe dans lequel a joué John Corabi).
Sans parler des clins d’oeil musicaux / jukebox lors de la présentation des musiciens avec par exemple un petit moment AC/DC pour la présentation de David Lowy (Originaire d’Australie), et Walk This Way d’Aerosmith pour John Corabi (je vous laisse découvrir la vidéo Gibson All Star Hellfest 2017 qui va arriver - Hint !)

En somme, un album imparable et des plus plaisant, rock ’n roll, sauvage et convivial. On aime et on approuve !

Tracklist:
Long Way To Go * Mexico * Make Some Noise * Song And A Prayer * Fortunate Son * We All Fall Down * Lock’N’Load * Something I Said * Last Time I Saw The Sun * Join Together * With You And I * Band Intros * Mainline * Helter Skelter * American * Band * Midnight Moses
 
Critique : Lionel
Note : 8.5/10
Site du groupe : ite du groupe
Vues : 42 fois