Chronique

RAGE - SEASONS OF THE BLACK / Nuclear blast 2017

Peter 'Peavy' Wagner et sa nouvelle bande sont de retour à peine 1 an après sa dernière livraison. Notre homme veut battre le fer tant qu'il est encore chaud et asseoir ses nouveaux amis dans l'esprit de ses fans. Faisant suite à un retour en arrière trop prononcé voyons voir où celui ci va nous emmener.

C'est dans une ambiance inquiétante que nous débutons avant de trouver sur notre chemin un riff speed quasi Thrash ! « Season Of The Black » annonce la couleur, non Rage n'a pas ralenti le rythme !! Chose plutôt positive aussi, le groupe semble être reparti de l’avant et n’essaie pas de sonner année 90. Avec « Serpents In Disguise » on continue dans la même veine. On peut dire que ce changement de musiciens a remis un sacré coup de fouet à Peavy. Il est étonnant de retrouver des similitudes avec ce que Victor Smolki pouvait faire.
« Blackened Karma » et ses percussions en intro nous mène sur du guerrier qui sied si bien au groupe. Je suis agréablement surpris par la tournure que prend le groupe. Un bon moment fun que voilà. On retrouve un peu plus de rythme avec « Time Will Tell » plus simple qui passe bien malgré tout grâce à son bon refrain.
Place à du plus méchant avec « Septic Bite » qui se veut lugubre avec son mid tempo. Et sans changer d’ambiance « Walk Among The Dead » débarque en mode exécution. Du Heavy sombre et inquiétant.
Le speed plus léger arrive avec « All We Know Is Not » qui permet de retrouver un peu des couleurs. Sans être impressionnant Rage fait le taf !!
Place à la suite The tragedy of man divisée en 4 parties. Celle ci commence avec « Gaia » et son changement d’ambiance avec ses jolis arpèges acoustiques sur fond de chants d'oiseaux, vite suivie par « Justify » rythmé et enjoué qui passe bien et nous garde dans une sorte de béatitude. Moment plus solennel avec « Bloodshed In Paradise » qui nous livre du Heavy du vrai !! Glaçant et puissant on change complètement la donne ici !!
Et tout ce termine avec « Farewell » une sorte de power ballade poignante avec un Peter très touchant.

Conclusion : Rage a retrouvé sa marche en avant et nous livre un très bon album de Heavy métal comme il sait si bien les faire. Les petits nouveaux sont maintenant totalement acceptés et le groupe peut poursuivre sa carrière.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 150 fois