Chronique

NIGHT VIPER - EXTERMINATOR / Listenable records 2017

Il y a un genre de musique qui ne sort que de la Suède, où métal et rock ont des frontières épaisses comme une feuille de papier. Un rien de punk, un peu blues rock, beaucoup de heavy, et du thrash à la folie, et en quelques secondes, "les choses se passent". Le chant féminin nous porte vers les plus hautes sphère du métal, et la musique coule comme une évidence. Et cette évidence trouve sa référence au fil des titres : Metallica. Cet héritage saute aux oreilles, et pourtant le son n'en demeure pas moins unique, le son de la jeunesse qui en veut grave ! Retenez le nom : Night Viper.

Évoquer Metallica, c'est comme dire tout et son contraire tant qu'il n'y a pas de nom sur la période. A ce sujet, les deux premiers singles No Escape et Summon the dead ne sauraient être plus explicites. Il n'y a que deux période qui comptent vraiment : Kill 'em all et Death Magnetic. Aussi accrocheur que du métal de motard, et aussi frais que du thrash tout juste forgé, la musique sonne comme des grands classiques d'un genre que l'on croit disparu. C'est rapide, punchy et très mélodique à la fois. Peu de groupes contemporains sont capables d'une synthèse aussi réussie : Airbourne et The sticky boys.

Pour satisfaire les puristes, la tracklist dispose d'une Face B, comme sur un vinyle. Et cette dernière montre jusqu'où peut s'enfoncer le groupe en matière d'oldschoolité et de vigueur. Il sera même possible de se laisser surprendre sur Going down où les solis sont lâchés comme des cheveaux sur la grande route, pour une minute quarante de plaisir intense. Le bouquet final n'en est pas moins excellent avec All that remains qui a tout d'un cocktail best heavy metal of the 80's.

Et si leur musique est si efficace, c'est aussi que la chanteuse Sophie-Lee Johansson fait clairement la différence. Son secret est de marcher, comme le groupe, sur les traces de Metallica. Comme James Hetfield, le chant clair est bien là, partout, et pourtant d'une telle virulence. Les montées en chant éraillée sont des ponctuactions de punchlines qu'il est difficile d'oublier.

Pour résumer, Night Viper est un groupe au-dessus de la mêlée, et certainement le premier groupe de thrash à vraiment avoir un chant féminin capable d'écrire une nouvelle légende du métal.

Membres
Sofie-Lee Johansson - Chant
Tom Sutton - Guitare
Johan Frick - Guitare
Ruben Åhlander Persson - basse
Jonna Karlsson - Batterie

Tracklist
1)No Escape
2)Summon The Dead
3)Never Win
4)Exterminator
5)On The Run
6)Ashes
7)Going Down
8)Lady Bad Luck
9)Revenge
10)All That Remains




 
Critique : Weska
Note : 9/10
Site du groupe : Page Facebook
Vues : 212 fois