Chronique

MIGASO - MEKANIKA / MML Music 2017

Tu veux écouter quelque chose de totalement hors du commun ? Je te présente MIGASO ! Leur album m’a été présenté comme du RAMONES chanté en italien.

Après Migasolandia, sorti en 2008 et Luminescenza, sorti en 2013, voici le troisième album : Mekanika, sorti vendredi dernier.

Bien qu’effectivement, ce soit le troisième opus de ce trio, je vais tout de même vous faire une petite présentation du groupe :

Migaso est composé d’Antonio Martino (aka Migaso) au chant et à la guitare, de Matthieu Lesénéchal (aka Tew) à la basse et de Michele Di Gioia (aka Mike) à la batterie.

Penchons-nous sur l’artiste Migaso, pour comprendre d’où vient l’authenticité de ce groupe.

Antonio, dit Migaso, est né en France, mais a été bercé par le folklore Calabrais, dont il tient ses origines. Etant quelqu’un dont la musicalité est particulièrement ouverte, il se nourrit du son de Maiden, Joe Satriani, Hendrix, Stevie Ray Vaughan, Miles Davis, Coltrane, BB King, James Brown et tant d’autres encore… Avec des influences aussi diverses et variées, il ne pouvait que faire quelque chose d’unique, mais disons que cet album pourrait être qualifié de rock électro avec un petit côté folk de temps en temps. Puis en y ajoutant ses origines auxquelles il est tant attaché, avec ce melting-pot musical, je suis vraiment curieuse de découvrir ce que tout cela peut donner !

Le premier morceau de cet opus, Assassino, nous met de suite dans l’ambiance ! C’est enjoué, ça balance, un petit solo qui nous apporte un côté plus sombre, à l’image de sont texte engagé, ce n’est pas ce qu’on a l’habitude d’écouter et c’est plutôt sympa…
Une batterie bien énervée pose un tempo survitaminé pour Mietitrice. Musicalement, ça sonne bien, c’est bien ficelé. Un petit aparté plus grave arrive au bon moment pour t’empêcher de te lasser de ce morceau. Et cette voix !!
Augmentons la cadence avec Forse no ?, je l’aime bien ce titre, il est vraiment pêchu. Il doit envoyer sévère sur scène, une sorte de boule d’énergie que tu dois te prendre en pleine figure !
Pour le titre éponyme, par contre, changement radical d’ambiance, Mekanika sonne bien plus « brute » avec son refrain entêtant et ses couplets « planants », c’est plutôt surprenant par rapport aux morceaux précédents, mais plaisant !
Quand une chanson débute par un couplet des plus calmes, comme sur Ricercata, ça annonce généralement un refrain pour le moins … agité… et c’est bien le cas ici ! Encore un morceau original ! Puis il faut bien avouer qu’avec ce solo final et ce refrain clamé de façon si désespérée, on a bien envie de tout lâcher et de l’aider à la retrouver cette fameuse Julia !

Passons maintenant à Meta, il mito di Aristofane. Ce qui est intéressant sur ce titre, c’est que musicalement, c’est l’inverse de Mekanika, c’est-à-dire que les couplets y sont plus « pesants » et le refrain plus envoutant, de même que son solo de fin ! Et tout aussi agréable en fait !

Occhi da Pantera est le morceau sur lequel j’ai le moins accroché… je trouve qu’il est peut-être un peu plus simpliste que les autres… peut-être moins énergique, moins intéressant …
Oh ! Etonnant ce Letargia. Ca sonne très « The Clash » par moment ! Sympa de retrouver de telles influences à notre époque ! Ca passe même plutôt bien en fait !
Une balade chantée en italien ? Allons-y ! Tramonto nous offre une petite pause douceur. Une jolie mélodie, une jolie voix et le tour est joué… Simple, efficace, un vrai plaisir !
Un petit interlude : Scia. 59 secondes, quelques notes de guitare…. Le calme avant la tempête ??
Et nous voici déjà sur le dernier morceau : Bella Ciao. Un morceau sacrément énergique ! Une sorte de bouquet final ! Electrique, grisante, voilà les termes qui me viennent à l’esprit pour cette reprise plutôt spéciale d’un chant révolutionnaire !!

Conclusion : Musicalement, ce n’est pas du tout ce que j’ai l’habitude d’écouter et là, je trouve qe malheureusement, on perd en énergie au fil des morceaux. Mais dans l’ensemble, c’est une petite bouffée d’air frais et franchement, on ne peut que saluer la carte de l’originalité proposée par ce groupe !!
 
Critique : Anais
Note : 6/10
Site du groupe : Site du groupe
Vues : 237 fois