Chronique

BULLRUN - DARK AMBER / Autoproduction 2017

Le trio s’est formé en 2011… mais alors pourquoi autant de temps avant la sortie de leur premier EP ?? Et bien parce qu’ils sont du genre hyper-perfectionnistes, vois-tu ? Du genre à enregistrer douze morceaux mais à n’en sélectionner que six pour cet EP, parce qu’ils préfèrent choisir ceux qui leurs correspondent le mieux et à privilégier la qualité à la quantité !! Et ça fait du bien d’avoir des groupes qui préfèrent prendre leur temps et faire ce qu’ils aiment plutôt que de balancer des titres à la pelle juste pour faire parler d’eux, au risque de perdre leur identité. Parce qu’une identité, crois-moi, ils en ont une ! Avec des influences comme Metallica et Motörhead, ils nous offrent un savant mélange de Hard-Rock et de Heavy Metal.

Et si je vous parlais du contenu de cet EP maintenant ??

BullRun décide de le débuter par The Devil in Me, un titre au nom évocateur, qui prévoit d’envoyer du lourd. C’est gras, c’est brut, ça sent la rage et la poussière ! Gaël nous offre un solo endiablé (et c’est peu de le dire) ! Rémy et son chant faisant penser à du James Hetfield, nous fait voyager dans le côté sombre de son âme. Et Mark n’est pas en reste en cognant ainsi sur sa batterie !
She’s coming nous maintient dans cette cadence littéralement survoltée. Ces mecs là ont une énergie impressionnante ! Un son massif, un tempo hyper rapide, une voix grave, saisissante, une jolie maîtrise de leurs instruments. Je crois que ce trio a décidé de nous en mettre plein les oreilles !
On part pour un petit road-trip avec Faster than Light, dans lequel on démarre tranquillement, puis on accélère au fil du morceau pour terminer dans une course effrénée. Ce combo est de plus en plus énervé et agressif ! Et c’est bon !
Quant à Highway Glory, ce morceau est un vrai régal et une surprise, je dois dire, car, je ne sais pas pourquoi mais le refrain me fait penser à du Offsprings… et ça, je ne m’y attendais pas du tout ! Un titre à la fois lourd et frais, tantôt grave, tantôt plus léger, à consonance très Metallica et très Offsprings à la fois. Ce mélange est saisissant et tout simplement GENIAL !
Sur Burn, c’est la température qui va augmenter ! L’ambiance ressentie sur les couplets y est plutôt sensuelle, lascive. Et les refrains, eux, sont directs, puissants ! Et ce solo qui me laisse sans voix …
C’est Dark Amber qui clôture cet EP, le groupe nous offre un dernier titre bien énervé et bien énergique. Ils donnent tout sur ce dernier morceau ! Le bouquet final en somme !!

Conclusion : BULLRUN : retiens bien leur nom, parce que si la suite s’annonce du niveau de ce premier EP, tu risques d’en entendre beaucoup parler ! Une énergie et une rage transmises de façon édifiante ! A découvrir de toute urgence !!
 
Critique : Anais
Note : 8/10
Site du groupe : Page Facebook du groupe
Vues : 76 fois