Chronique

ELVENKING - SECRETS OF THE MAGICK GRIMOIRE / Afm Records 2017

Autant dire que ces dernières années ont été bénéfiques au combo. Entre albums diablement menés et un double album live efficace, le groupe continue son ascension avec constance. Pour annoncer et célébrer la sortie du nouvel album « Secrets Of The Magick Grimoire » ce n’est pas un mais trois single / clip vidéos qui nous sont proposés.

Le premier « Draugen’s Maelstrom » nous plonge dans un univers musical connu. Mid tempo, envolé et appuyé par la voix de Damna (toujours aussi charismatique), ce choix est logique pour une présentation et accroche large niveau public. Le second single « The Horned Ghost And The Sorcerer » quand à lui reprend les rennes comme il se doit avec la grosse ambiance folk / pagina qui fait son retour avec le violon bien en avant et cet esprit guilleret / enjoué. Une petite pépite qui présage du bon surtout quand retentit le refrain. Fiesta ! C’est le mot qui vient immédiatement à la tête. pour le troisième et dernier single en date il s’agit du titre d’ouverture de l’album « Invoking The Woodland Spirit ». La version album plus complète, avec son intro narrée et épique (et tout simplement magnifique), est bien entendue plus appréciable. Mais ce choix est aussi percutant, et ce dans tous les sens du terme. Changement de style comparé aux deux premiers singles, et dynamique complètement différente. Ici ça fuse, c’est puissant, chantant et on retrouve la patte du groupe qui a fait ce qu’il est aujourd’hui; sans parler des choeurs qui viennent tout simplement transcender le morceau.

Peut être allez vous penser que l’album est résumé à travers ces trois morceaux, ce qui il faut l’avouer pourrait être une bonne synthèse. Acquiescer ça serait mentir. Certes ces touches musicales reviennent mais l’album se trouve être varié. Prenez par exemple « A Grain Of Truth », posé aussi mais qui soudainement s’embrase avec un chant grunt (réalisé par Angus Norder tout au long de l’album), ou s’embellit avec l’arrivée d’Elisabetta Furlanetto) pour au final faire un trio accrocheur et inattendu. Morceau qui s’enchaine avec l’envolé « The Wolves Will Be Howling Your Name ». Et autant dire que les musiciens s’en donnent à coeur joie, alternant passages mélodiques, racés ou plus techniques.
Cet suite de morceau tout aussi appréciables les uns que les autres, que ce soit de par leur musicalité, leur structure ou encore l’ambiance et l’énergie donnés s’unissent parfaitement pour nous mener d’un bout à l’autre de ce disque avec souplesse et plaisir (avec par exemple des soli à la guitare / violon limpides et quasi Magick)
Plaisir agrémenté de bonus avec par exemple Snowy Shaw de Dimmu Borgir qui vient poser son organe sur « At The Court Of The Wild Hunt », morceau qui à la base est déjà monstrueux, rapide et nerveux, mais qui là prend une toute autre dimension.

Conclusion: Que dire si ce n’est, Well Done Mates ! Elvenking continue à trouver les moyens de mettre la barre toujours plus haute et surtout à bien faire les choses. Que ce soit niveau écriture, arrangement, production ou encore mélodies. Thumbs Up !
 
Critique : Lionel
Note : 9/10
Site du groupe : Site du groupe
Vues : 105 fois