Chronique

BLOODY ALCHEMY - KINGDOM OF HATRED / Autoproduction 2017

Alors aujourd’hui brûlez un cierge ! Et oui, les raretés ça arrive ! Aujourd’hui je vous livre mon avis sur un groupe… français ! Et qui plus est d’extrême ! Surpris ? Oui moi aussi.
Je mets à l’honneur un très (très) jeune quartet de Chartres, nommé BLOODY ALCHEMY, qui après un EP sort ici son premier album « Kingdom of Hatred ».

Ayant tout d’abord posé une oreille curieuse sur la galette, j’ai tout d’abord été frappé par la maturité. Déjà : l’intro « Arch of Hatred », orchestrale et qui pose l’ambiance. Bon là je me dis que je vais pousser un peu plus loin. Et je me prends direct dans la face un « The Storm » qui envoie du très très lourd. Riff dantesque, chant ultra caverneux bien death (je rappelle que le combo est jeune donc franchement respect!!!). Le groupe fait de l’extrême sans trop se préoccuper d’un étiquetage précis. Il emprunte au brutal death (« A World in Agony »), à un death plus mélodique (« Insanity Chaos») mais toujours avec une très bonne maîtrise. Même moi qui suis pas trop extrême de ce type je me fend la tronche !
Je croirais même sentir une influence nu metal sur « The Blood Reign »… C’est dire.
Vraiment polyvalent les jeunots !

Très bonne maîtrise de l’instrument (en même temps si tu fais du death y’a intérêt!) et surtout de la prod ! Non mais pour une autoprod y’a franchement de quoi être fier ! Honnêtement je vous invite à jeter une oreille sur leur clip « Fight » qui vous donnera une bonne idée de ce que quatre jeunes qui ont l’envie peuvent faire là où certains groupes qui ont de la bouteille se laissent aller. Moi en un sens j’appelle ça une leçon. Bon après faudra voir sur la durée bien sûr.
L’album se termine sur du son plus « léger » tirant légèrement vers le heavy (la langue française me régale). Malgré, toujours, ce chant ultra caverneux hein ! Non parce qu’à force de vous mettre du « léger » vous allez croire que le groupe a parodié Chantal Goya.
L’album est court au final, mais il y a juste ce qu’il faut ! Même un interlude !

Alors je tire mon chapeau aux artistes. Un début prometteur, du talent, un album qui redonne un peu confiance en le métal français, et me rapproche un poil plus du métal extrême. Alors merci et pourquoi pas à bientôt sur la route ?
 
Critique : SBM
Note : 8/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 29 fois