Chronique

DREAMCATCHER - BLOOD ON THE SNOW / Autoproduction 2017

Il aura fallu cinq ans pour que les parisiens de Dreamcatcher nous offrent enfin un successeur à «Emerging from the shadows » mais l’attente n’aura pas été vaine. Articulé autour de deux thèmes centraux : l’un sur le massacre des amérindiens à Wounded Knee en 1890 par l’armée américaine, l’autre autour des films d’horreur US des années 50, « Blood on the snow » est un excellent disque qui ravira les fans de Maiden. On sait que la bande à Chris Garel est très fan de ces derniers et cela s’entend. Le titre « Blood on the snow » est du pur Maiden avec un son plus sombre qui fait tout l’attrait du morceau.

« No Heaven No Hell » est comme son titre l’indique un hommage à Sabbath Il s’avère lui aussi comme un titre marquant. « Fly Away » démarre par un son plus influencé par le thrash mais toujours avec des vocaux très Dickinsonien de Chris Garel. Le titre impressionne l’auditeur par sa puissance et son inventivité.

« Blood on the snow » est une auto-production dont le mix se révèle absolument remarquable. Un vrai travail d’orfèvres. On sait que le groupe a pris son temps depuis le précédent album pour offrir à ses fans un produit totalement abouti. Le disque est cohérent de bout en bout, sans aucun temps mort. La section rythmique est particulièrement impressionnante et les vocaux de Chris Garel absolument remarquables. On sent chez lui un vrai amour du vieux metal et cela fait plaisir à entendre.

« The Werewolf » est un autre morceau qui enchantera les plus exigeants des amateurs de Maiden avec une basse digne de Steve Harris tout au long du titre.

« Curse of the Vampires » possède la lourdeur du meilleur de Sabbath et une fois encore la rythmique fait des merveilles. Les solos de « Dark is my soul » sont d’une précision diabolique et la splendide ballade « Dreamcatcher » conclue de la plus belle des manières un disque vraiment impressionnant.

« Blood on the snow » est un disque totalement abouti, convaincant du début à la fin et qui impose définitivement Dreamcatcher comme l’un des tous meilleurs groupes de metal français.
 
Critique : Pierre Arnaud
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 205 fois