Chronique

VOODOO CIRCLE - RAISED ON ROCK / AFM Records 2018

Le groupe d'Alex Beyordt revient pour un 5ème opus qui a la grosse particularité d'introniser Herbie Langhans en lieu et place de David Readman ! Un très gros changement qui j'espère apportera un peu de personnalité à ce groupe 'plagiat'.

Un riff tout droit sorti du « Bad boys » de Whitesnake ouvre « Running away from love » qui semble n'être qu'une relecture du tube de David Coverdale ! Même le solo sonne tellement John Sykes que je n'arrive pas à y croire. Ça débute mal !! Heureusement que « Higher love » est bien plus personnel avec ce rock bluesy prononcé. Un titre sympa, mais je n'arrive pas à accrocher à ce nouveau chanteur.
Avec « Walk on the line » on lorgne à nouveau méchamment vers Whitesnake et son album 1987 (Cryin' in the rain!) et donc apporte pas grand intérêt ! Et même le solo c'est presque du copié !! Non mais non comment peut-on s’intéresser à des relectures de titres !!??
C'est désabusé que j'arrive sur « You promised me heaven » qui sonne comme du Jimmy Page. Oui ici on rend hommage au super Coverdale/Page, mais sans arriver à la cheville de ce monument ! Une reprise de « Don't break my heart again » arrive, à non, pardon c'est « Just take my heart » (même le titre est plagié) qui est un copié collé ultra dérangeant !! J'enrage mais à un point pas permis !!
Moment calme avec ces quelques arpèges pour un « Where is the world we love », qui, je n'ose y croire se transforme en un Is this love !!!! Alex qu'est ce qui t'a pris !!!??? Si tu aimes tant 1987, reprend le au lieu de faire ça !!!!
« Ultimate sin » ne va rien sauver du tout ! Ici c'est toujours pareil du Whitesnake resucée qui n'arrive même pas à me faire un quelconque effet ! Je suis anesthésié par tant de fainéantise !
Nouveau début calme pour « Chase me away » qui est une vraie ballade mais le cœur n'y est plus depuis un bail ! Et quand en plus la voix ne te plait pas c'est la fin de la fin ! Dommage car elle semble bien sympa ! Avec « Unknown stranger » on part vers le serpent blanc des débuts ! Un mix entre hard bluesy 70' et moderne qui surprend quelques secondes mais au final en s'en bat les gesticules !!!
« Dreamchaser » retrouve les sonorités chères à Alex, un son de Stratocaster qui me fait espérer du très bon... et puis « Ain't no love in the heart of the city » arrive... merde de merde comment c'est possible de faire ça !!! C'est presque criminel ! Et en plus quand c'est mélangé avec « Mistreated  » c'est un gag !!!! J'ai presque envie d'applaudir tellement c'est un jeu de reconnaître les reprises.
On termine enfin cette honte musicale avec « Love is an ocean » qui rappelle les albums solo de Mr Coverdale !! On aura tout eu !!

Conclusion : Je ne sais pas comment on en est arrivé là mais force est de constater que Voodoo Circle est devenu l'ombre de Whitesnake et semble s'en contenter !! Perso je n'y vois aucun intérêt et préfère passer à autre chose. Finalement David Readman a peut-être bien fait de quitter le navire.
 
Critique : Guillaume
Note : 3/10
Site du groupe :
Vues : 177 fois