Chronique

LOUDNESS - RISE TO GLORY / Ear music 2018

Et bien cela faisait un très, très long moment que je ne m'étais pas penché sur le cas Loudness !! Les Japonais sortent leur 27ème album !!!! Mais tous n'ont pas eu la chance de sortir de leurs frontières. Aujourd'hui c'est chose faite et il me tarde de savoir où nos samouraïs en sont !!

On débute ces retrouvailles avec une intro étrange et sans grand intérêt, puis les choses sérieuses débutent avec « Soul on fire » comme un message passé au reste du monde ! Un titre énergique qui permet de retrouver le légendaire duo Akira Takasaki (guitare) et Minoru Niihara (chant) pour notre plus grand plaisir car malgré leur entrée dans l’âge ils assurent grave !!! Un bain de nostalgie qui fait plaisir !
« I'm still alive » se veut plus moderne et envoie du lourd qui surprend ! Un titre qui ne fait pas dans la dentelle mais montre que nos Japonais ne veulent pas forcément rester dans les 80'. Par contre la fin en Fade out n'est pas une très bonne idée. Un bon riff typé arrive avec « Go for broke » qui retrouve du hard/métal années 80. Un exercice dans lequel le groupe est toujours aussi bon. A noter que Mr Takasaki n'a rien perdu de sa dextérité et de sa virtuosité !!
La pachydermique « Until i see the light » débarque et apporte une lourdeur presque écœurante. Heureusement que les passages plus mélodiques bien menés par Minoru laissent entrer un peu de lumière ! La mélodique « The voice » arrive et passe bien sans heurt. Un moment qui change un peu, avant la dévastatrice « Massive tornado » qui ne rigole pas !! Un titre taillé pour le live assurément !!
L'instrumentale « Kama sutra » est une véritable démonstration du talent de Akira !! Et nous mène à un speed « Rise to glory » qui là aussi devrait vite atterrir sur la prochaine set list ! Efficace à souhait !
« Why and for whom » est quant à elle pleine de bonne énergie et de fun ! Un bien bon moment qui reste ! Titre très années 80 avec « No limits » qui aurait bien pu apparaître sur Thunder in the east ! Avec un refrain super mélodique et un solo sublime quel pied ! Simple mais plaisant.
La lourde et très réussie « Rain » fait presque penser à du Black Sabbath (période Tony Martin) et change un peu la donne avant un très rock n roll « Let's all rock » qui me fait beaucoup trop penser à Scorpions et son The zoo.

Conclusion : Avec ce nouvel opus Loudness ne se réinvente pas mais délivre une galette pleine de vitalité et ce qui faut de nostalgie pour passer un très bon moment ! Espérons ne pas devoir attendre trop longtemps pour la suite.
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe :
Vues : 896 fois