Chronique

WE SELL THE DEAD - HEAVEN DOESN\'T WANT YOU AND HELL IS FULL / Verycords 2018

Sous ce nom glauque se cache un projet réunissant entre autre Niclas Engelin (In Flames / Engel) Apollo Papathanasio (Ex Firewind / Spititual Beggars) et Glas Lipstick (Ex HIM) qui ont décidé de faire du métal à la sauce victorienne raconté par des vendeurs de cadavres !! Bref tout un joli programme qui met en appétit !

L'intro « The body market » fait bien son effet avec ses sonorités du début du 19ème siècle, et nous plonge en plein dans les rues pavées et crasseuses de Londres. Puis « Echoes of an ugly past » nous assomme par son riff lourd de chez lourd !! Un mix entre Black Sabbath (période Tony Martin) et Candlemass, réussi. L'ambiance est bien sûr sombre et Apollo est flippant en conteur de mort. Une entrée en matière qui glace le sang !!!
« Leave me alone » ne semble pas vouloir éclairer ce monde et poursuit dans une veine similaire. C'est lourd, glauque, limite poisseux mais c'est bon !! La guitare de Niclas semble peser une tonne au vu de ces riffs pachydermiques !! On accélère enfin le rythme pour « Imagine » qui garde tout de même quelques relents Doom bien sentis. La voix parfois rampante d'Apollo est un régal et encore plus quand elle monte vers les cieux !
Ambiance presque gothique années 80 (à la Sister Of Mercy) avec « Turn it over » qui enfin apporte une petite lueur d'espoir. Un moment presque pop par moment qui fait du bien. La ballade « Too cold to touch » est d'une magnifique noirceur qui file des frissons. Le duo à nouveau entre Apollo et Jonas Slattung (Basse) est superbe et porte encore plus haut cette chanson émotionnelle !
Le Doom imposant refait surface avec « Trust » qui grâce au travail de Mr Papathanasio évite le morbide à plein nez et « Pale and perfect » ne change pas de style avec encore du bien lourd bien pesant !!
On clôt les histoires sur un « Silent scream » calme et mélancolique qui montre qu’à aucun moment nos hommes ont lâché leur idée. Une sublime ballade rock portée une fois de plus par l’exquis organe du sieur Apollo !! Une bonne manière de finir.

Conclusion : Pour ce premier album, le projet est annonciateur de bonnes choses. Sans rien révolutionner il arrive à rendre leur musique visuelle et presque organique en arrivant à nous plonger dans leur univers glauque à souhait ! Une bien bonne surprise que voilà !
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe :
Vues : 203 fois