Chronique

REFUGE - SOLITARY MEN / Frontiers records 2018

Quand Peter 'Peavy' Wagner (Rage) retrouve Manni Schmidt (Ex Rage, Ex Grave Digger) et Christos Efthimiadis (Ex Rage) ça rappelle évidement de supers souvenirs ! Et oui notre trio infernal des 90' remet le couvert avec ce projet pour faire quoi... Je pense que vous le savais déjà.

Et oui avec d'entrée « Summer's winter » on retrouve du bon vieux Rage des familles ! Pas de surprise donc de ce coté-là. Et il faut dire que ça fonctionne du tonnerre ! À la suite « The man in the ivory tower » poursuit dans cette même veine. Un plongeon, 25 ans en arrière qui étonne mais qui fait aussi du bien. Alors oui la question se pose, quelle est l’intérêt de ce projet ? Je n'en sais fichtre rien mais le plaisir lui est au rendez vous et aujourd'hui c'est la seule chose qui compte !
Et on lâche rien avec « Bleeding from inside » qui accélère un peu le rythme. Alors oui ça speede un peu moins et les aiguës de Peavy ont disparus, mais les 'vieux' tiennent quand même la baraque  !! « From the ashes » va rappeler des souvenirs aux plus anciens d'entre nous avec ce speed très identifiable. Un opus qui ne prend pas le temps de souffler et c'est tant mieux !
Petite respiration le temps d'installer « Living on the edge of time » et son ambiance inquiétante. La suite plus rythmée et épique n'est pas sans rappeler Iron Maiden. Une vraie réussite ! Riff typique de Schmidt avec « We owe a life to death » qui fait très heavy métal teuton. Un titre plus simple mais sympa.
« Mind over matter » rempile avec ce bon vieux heavy speed. Toujours rien de nouveau à l'horizon mais on sent que nos 3 larrons s'éclatent comme des gosses. Et c'est pas « Let me go » qui me fera changer d'avis. Certes ça tourne un peu en rond et ça sent quelque peu le réchauffé (surtout que depuis 2 ans Rage est revenu lui aussi sur cette période) mais cela reste bien fait et puis la nostalgie ça n'a pas de prix !
« Hell freeze over » et son rythme frénétique, n'en finissent pas de nous combler tout comme « Waterfalls » et son intro calme. Un mid tempo étrange et lugubre mais qui ne laisse pas indifférent ! A noter un super refrain mélodique et vocalement périlleux.
Allez terminons avec ce « Another king of madness » qui manque de peps pour une fin. Malgré ses quelques accélérations ça le fait moyen.

Conclusion : Je pense que de toute manière les gens qui vont s'intéresser à ce projet sont les fans de Rage, donc de ce coté-là pas de soucis foncez c'est que du bon ! Pour les autres et bien foncez aussi j'ai dit que c'était que du bon !!
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 76 fois